[01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caïn H. Teôk
avatar
« Grec »
Messages : 38

MessageSujet: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Mer 21 Aoû - 9:48


- Ma bouteille !


Caïn Teôk soupira. Ses soirées se ressemblaient toutes et il ne le supportait plus. Et il ne supportait plus son père non plus, cet ivrogne qui passait ses soirées à boire, à prier et à boire. De peur qu’il se mette en colère, une nouvelle fois, Caïn obtempéra et lui apporta sa bouteille de Bourbon et un nouveau verre. Il n’osait imaginer que serait la maison sans lui-même, il faisait pratiquement tout, ménage, vaisselle, les repas, enfin toutes les tâches ménagères, plus aider son père dans les champs de blé et sans oublier d’aller à l’école. Il n’avait pas de temps pour lui.
En reprenant le verre salle, il fixa brièvement son père dans les yeux.

Je gaspille ma vie avec un ivrogne.

Son père, John Teôk, vit leurs regards se croiser et profita de l’occasion même si son fils se dirigeait vers la porte de la cuisine.

- Eh ! Qu’est-ce que t’as à me regarder ? T’as un problème ?


Son père se leva pour s’affaler aussitôt au sol, ce qui ne l’empêchait pas de parler.

- J’te parle sale m*rdeux ! Reviens ici tout de suite !


Caïn grinça des dents cette fois, il savait comment cela allait finir et n’était pas très enthousiasmé d’avance. Ce n’était ni la première fois qu’il était dans cet état et ce ne serait surement pas la dernière. Il voulut ne pas répondre pour ne pas l’énerver mais le bougre s’était relevé et était face à lui à l’entrée de la cuisine.

- Ici, t’es dans ma maison, sous mon toit ! Alors quand je te dis quelque chose, tu obéis ! est-c-c-c-ce que t’as compris ?!


Caïn n’en pouvait plus, il était au bord de la crise de nerf. Il regarda par la fenêtre pour regarder l’intensité de la nuit, comme si ça allait l’aider à se décider. Ce fut le cas.
Il empoigna le verre qu’il était en train de nettoyer pour l’éclater contre le mur juste à côté de la tête de son père.

- Ou quoi ?! TU vas encore me frapper ?! Tu vas encore me priver de manger pendant une semaine ?! m’enfermer dans la cave ? De qu’elle autre imagination est pourvu ton cerveau d’alcoolique ?!!
Hurla-t-il.
- Baisse d’un ton !
dit-il en posant une main sur sa tête. Mais s’il y a quelque chose dont j’ai horreur, c’est qu’on me réponde.

Caïn voyait le sourire vicieux de son père qui se dessinait très lentement sur son visage. Signe que la bagarre allait éclater. Il regarda une nouvelle fois par la fenêtre, comme pour se donner du courage, puis leva sa jambe pour donner un coup de pied dans le sternum de son père. Celui-ci s’affala en arrière, le souffle coupé. Sonné à cause de l’alcool, Caïn en profita pour monter dans sa chambre et prendre un sac à dos et quelques affaires. Lorsqu’il redescendit, son père était debout et attendait dans l’entrée. Ce fut ce qu’il y avait de plus étrange, qu’il soit dans l’entrée mais qu’il ne la bloque pas.

- Maintenant te voilà confronté à un choix mon fils. Tu as le choix de partir à jamais ou de rester avec moi.


Sa voix était anormalement calme. Ce qui déstabilisait Caïn, c’était la nostalgie dans les paroles de son père malgré son visage dur, comme si ce n’était pas la première fois qu’il prononçait ces paroles. Mais une vie difficile font les gens difficiles. La voix de Caïn tonna.

- Partir … A Jamais.


Puis il sortit en claquant la porte.
Il se dirigeait vers Howell, la ville la plus proche. Pas de regard en arrière, pas de goutte versée, juste la certitude d’avoir enfin fait le bon choix.
Arrivé dans les rues d’Howell, une question légitime et déroutante se fraya un chemin dans sa tête, question qu’il prononça tout haut.

- Et maintenant ?


Mais avant qu’il ne puisse s’étendre sur la question, une fille le bouscula violemment.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Euphoria D. Blackwood
avatar
« Grecque »
Messages : 129
Humeur : I'm sure you don't want to know.

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Sam 31 Aoû - 21:39

Décidément. Il allait vraiment falloir qu'elle arrête de voyager par les ombres lorsqu'elle ne pouvait plus tenir debout. Elle savait qu'elle s'était plantée de lieu, mais elle n'avait aucune idée de l'endroit dans lequel elle venait de débarquer. Encore une fois. Heureusement, cette fois-ci, pas de lions en vu. Parce que bon, ce n'est pas qu'elle n'avait pas aimé son petit voyage au zoo de San Diego, hein, mais disons que se retrouver face à face avec le roi de la savane et ses compères affamés c'était pas franchement idéal. Comme quoi voyager par les ombres n'est pas plus sûr que transplaner au vu de ce qu'elle savait. M'enfin bon.

Plutôt que de ressasser ce qu'il lui était arrivé par le passé, il fallait mieux qu'elle se dépêche de trouver où elle se trouvait et qu'elle essaye de dormir un peu dans le coin avant de repartir. Ce n'est pas qu'elle n'avait pas envie de retourner tout de suite à la colonie, mais elle voulait éviter de se retrouver à nouveau en plein milieu d'un zoo ou encore mieux que ça, dans la gueule du lion. Elle se retourna et tomba nez à nez ou plutôt nez à branche avec un grand chêne.

-Bon bon bon. Un arbre. Ouais. Génial. C'est vrai que ça m'avance vachement ça.

La blonde changea de direction et se retrouva en face d'un autre arbre, encore plus grand et plus feuillu que le premier. Sauf que cette fois-ci le branche lui arriva dans l’œil.

-Aïïïïe. Bon. J'ai jamais fait de cadeaux à ces trucs verts. Ils me le rendent bien à ce que je vois. Ou ce que je ne peux plus voir, là, tout de suite.

Elle tapa du poing dans l'arbre d'une force qui aurai pu lui briser les phalanges. Mais ceci n'arriva pas. Enfin, elle le saurai plus tard. En tous cas, étant donné qu'elle n'avait rien pour se soigner. Elle avait quelques doutes sur les herbes médicinales des satyres. No idea why. Peut-être l'odeur. Elle fut également heureuse de ne pas voir sortir de l'arbre une nymphe des bois en colère qui lui aurait fait passer un sale quart d'heure. Mais bref.

Euphoria se mit à marcher. Doucement. Puis plus vite. Et elle finit enfin par rejoindre la civilisation. La population. Les maisons quoi. Sauf que, elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un dans la rue. Enfin, elle ne le vit pas. Et c'est là le problème. Elle lui rentra brusquement dedans, manquant de le renverser. Elle se retourna et le regarda, levant un sourcil, la main sur son collier, au cas où. Il fallait toujours être prête en cas d'attaque. Cependant, elle vit au premier coup d’œil que le jeune garçon qu'elle avait en face d'elle était inoffensif.

Ouaiiiis, un problème de plus, il va maintenant falloir que je lui parle.

-...Désolée, je t'avais pas vu.



Euphoria D. Blackwood
We are not scared of falling. We are scared to hit the ground.© Joy
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn H. Teôk
avatar
« Grec »
Messages : 38

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Lun 2 Sep - 1:05

Quel est la sensation la plus équivoque lorsque l’on tombe amoureux ? Gorge sèche ? Des yeux émerveillés ? Non, ce sont surtout les papillons dans le ventre qui viennent chatouillés l’intégralité du ventre et de la poitrine. Prenez cette sensation puis transformer le positif en négatif et vous comprendrait ce que ressentit Caïn au moment où il fut percuté.
Le choc ne fut pas aussi violent qu’il l’aurait cru lorsqu’il retomba sur ses fesses mais juste pour le principe, après avoir lâché un « aïe » discret, il fixa l’objet de son malheur dans les yeux et attendit deux précieuses secondes avant qu’elle ne s’excuse.
Courtoisie étant faite, il n’avait qu’à lui répondre, ce dont il ne fit pas sur le coup. Scrutant la somptueuse jeune fille qui se trouvait devant lui, la seule chose qui vint à l’esprit de Caïn fut :

Ne bégaye surtout pas abruti …

Pourquoi ? Ce devait être la première fois qu’une fille lui adressait la parole, une jolie fille en prime. Même si quelque chose la rendait naturellement sombre. Puis la question la plus logique à se poser était : Allait-il resté le cul sur le bitume pendant encore longtemps ou allait-il prononcé un mot ? Un dilemme, pensé faire la rencontre avec une fille, la nuit surtout.
Bizarrement, son bestialité fut dissipé assez rapidement et lorsqu’enfin vint le moment de parler, un bruit se fit entendre au milieu d’entre eux.  Le grincement métallique d’une plaque d’égout qui se souleva pour laisser d’abord apparaitre deux yeux brillant puis un long museau accompagné d’un grognement animal.

- Qu’est-ce que …


Une longue pâte velu s’échappa pour planter ses griffes dans une jambe de Caïn et le tracta à grande vitesse dans les égouts. La dernière chose qu’il vit avant de s’engouffrer dans les égouts fut la pleine lune.
Le cri qu’il poussa fut long mais pas assourdissant. Il avait plus mal à la jambe qu’il n’était effrayé, ce qu’il trouva étonnamment étrange. Les égouts suintaient la puanteur des déjections des citoyens d’Howell et Caïn était traîné à corps perdu dedans. Il n’avait rien pour se raccrocher, seule l’humidité de l’urine ou les fientes humaines se logeaient dans les mains de Caïn quand il tentait quand même quelque chose pour s’agripper mais ce fut vain. L’obscurité par contre n’avait pas l’air d’être un obstacle pour lui-même s’il ne discernait pas bien ce qu’était son malfaiteur.
Quand la créature s’arrêta, elle jeta Caïn dans un coin puis se retourna vers un tunnel pour pousser un long hurlement. Caïn, de son côté, se releva difficilement. Il était sous une grille d’égout qui laissait pénétrer la lumière de la lune. Cela leva définitivement le voile de mystère sur l’identité de son agresseur. Un corps imposant recouvert de poil et une gueule remplie de crocs.

C’est ma fin …

Une pensée légitime certes mais inutile. Il sentait sa peur se muer peu à peu en adrénaline mais sa jambe lui faisait mal et il perdait son sang. Que faire quand votre capacité à vous enfuir en courant vous échappe ? Au moins faire face en sachant que c’est du suicide, les yeux dans les yeux, et mourir avec dignité.

- Allez … Amènes-toi !
 
Voir le profil de l'utilisateur
Euphoria D. Blackwood
avatar
« Grecque »
Messages : 129
Humeur : I'm sure you don't want to know.

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Lun 2 Sep - 17:14

Le choc avait été tellement brutal que le jeune garçon en face d'elle avait été projeté au sol et était désormais assis par terre. Euphoria fut un peu étonnée de la voir au sol et lui tendit la main pour l'aider, ce qu'elle ne faisait normalement jamais.

Et beh. Il m'a l'air très solide sur ses jambes.

Mais, alors qu'elle attendait que celui-ci accepte son aide, un bruit étrange se fit entendre. Comme un bruit de métal. La nuit l'empêchait de bien voir ce qu'il se passait, mais deux yeux brillants apparurent sous la lune. Puis un bout de museau. Plein de poils. Génial. La chose sortit peu à peu de ce qui apparut finalement comme étant une bouche d'égout, reniflant dans tous les sens très certainement affamée. La fille de Thanatos, ne pouvant pas voir dans le noir, ne put distinguer quel genre de bête cela pouvait bien être. Elle eut soudain peur. Et oui, la jeune fille pouvait avoir peur de temps en temps. Surtout de l'inconnu. Et c'était actuellement le cas.

Merci papa, merci beaucoup. Voir dans le noir aurait été on ne peut plus pratique là tout de suite.

La suite des événements ne lui permirent malheureusement pas d'agir. En effet, la bestiole se mis à grogner, et pas franchement sympathiquement, ça, on peut le dire, avant de se jeter sur le jeune homme et de le traîner à une vitesse folle, les griffes enfoncées dans sa jambe, dans les égouts. Tout ça sans même laisser la chance au jeune homme de se débattre et à Euphoria d'attaquer.

Le fille du Dieu de la Mort s'approcha doucement de l'entrée des égouts. L'odeur était déjà extrêmement forte. Nice. Very Nice. Il allait cependant falloir qu'elle y entre, elle n'avait pas trop le choix. Décidément, la chance lui manquait ses jours-ci : ses problèmes lors de ses quelques rares voyages par les ombres et ça. Rencontrer un monstre apparemment pas près à parlementer et en plus, que celui-ci s'attaque à quelqu'un juste devant son nez. Magique.

Avant de se jeter dans la gueule du loup, ce qui s’avérera encore plus vrai par la suite, elle enleva son collier qui se transforma automatiquement en σκιά, son épée de Fer Stygien. De plus, Euphoria n'avait pas pensé à prendre du Nectar et elle devrait improviser pour pouvoir soigner la blessure du jeune inconnu. Elle prit une dernière inspiration et sauta dans les égouts.

En avant.

En bas, son petit nez cru défaillir. Mais elle finit par se reprendre. Et ce n'était pas plus mal vu ce qui se trouvait devant elle. Elle recula en silence de quelques pas pour mieux voir la bête située juste sous les rayons de lune. Un loup-garou. Il manquait plus que ça. Toujours cachée dans l'ombre, elle chercha le jeune homme des yeux et finit par le voir dans un coin. S'apprêtant à avancer vers lui, elle ne s'attendit pas du tout à ce qui allait se passer. Le jeune homme se releva et tant bien que mal fit face au loup-garou.

Mais qu'est-ce qu'il nous fait là. Il va pas essayer de le contrer sans armes quand même. Bon.

Euphoria, σκιά en mains, se mit à courir pour s'interposer entre eux. Elle jeta un regard froid au jeune homme, espérant lui faire comprendre que son acte était on ne peut plus stupide et qu'il aurait dû essayer d'aller se cacher, voire même de s'enfuir. Mais, alors qu'elle le regardait, elle vit sa jambe couverte de sang. La jeune fille abaissa les yeux, comprenant désormais la situation et se retourna vers le monstre. Celui-ci était toujours dans un coin, sous la lumière de la lune, de la bave coulant de son énorme gueule. Euphoria se retourna une dernière fois vers le jeune homme après avoir déchiré un bout de son T-shirt qu'elle lui tendait.

-Surtout, reste derrière moi et essaye de faire un garrot avec ça. J'ai rien de mieux pour le moment.

C'est à ce moment précis que le loup-garou décida d'attaquer. Elle allait maintenant devoir combattre. Heureusement pour eux deux, elle s'entraînait à la Colonie depuis un certain temps et pensait pouvoir s'en sortir. Elle avait déjà eu pire, mais cette fois-ci elle devait en plus protéger quelqu'un.



Euphoria D. Blackwood
We are not scared of falling. We are scared to hit the ground.© Joy
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn H. Teôk
avatar
« Grec »
Messages : 38

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Lun 2 Sep - 20:03

La jeune fille l’avait finalement rejoint. Quelle raison aurait pu pousser une jeune femme à suivre quelqu’un dans un égout répugnant. Le mystère était de taille, surtout lorsqu’il vit l’épée en métal noir qu’elle tenait quand elle lui tendit un morceau de son tee-shirt. Le temps était par ailleurs mal choisi pour élucider ces problèmes, le monstre attaqua.
Sous l’assaut impulsif de la bête, Caïn retomba en arrière dans le petit courant de déjections, ce qui l’agaça fortement. Le temps manquait également pour les lamentations, il devait faire vite avant perdre connaissance baissa son pantalon pour se faire le garrot le plus vite possible.
Trop concentré, il levait la tête de temps en temps, l’espace d’une fraction de seconde, avant de terminer, il ne voyait pas si cette fille s’en sortait ou pas. A peine remit-il son pantalon qu’il vit cette fille se faire éjecter contre un mur d’égout et la bête se diriger furieusement vers elle.

Merde, merde …

Se dit-il en détachant son sac à dos pour y plonger sa main.

- Relèves-toi … Relèves toi bordel !


Mais avant que ce monstre se rue sur elle, Caïn sortit la première chose qui lui passa sous la main de son sac et balança une côte de maille qui fouetta le monstre. De petites fumées blanches s’échappèrent des endroits où ce monstre fut touché, ce qui valut toute son attention ainsi qu’un hurlement vers Caïn.
Le choix qui s’imposait maintenant à lui était : soit il laissait cette bête dévorer cette fille pour s’enfuir, soit occupé l’occuper pour avoir ne serait-ce qu’une chance de tuer la bête ?

Je vais encore le regretter …

Caïn s’élança vers le monstre tenant sa côte de maille droit devant lui pour le recouvrir jusqu’à la tête. Un maigre sourire victorieux se dessina sur le visage de Caïn, quand il constata que la peau de la bête était en train de fondre, mais de courte durée. Le monstre hurla de nouveau mais planta ses griffes dans le dos de Caïn qui hurla à son tour.
Les échos de leurs cris résonnèrent longuement avant de cesser brutalement. Le monstre avait jeté Caïn contre un mur à son tour et il se cogna la tête pour retomber par terre, le visage dans de l’excrément.

Au moins, j’suis plus seul à être recouvert de merde …

Cette pensée le réconforta un peu malgré la douleur en la voyant debout et lui à terre, une fois de plus. Il se releva encore plus péniblement que tout à l’heure, la douleur et l’odeur ne faisait pas bon ménage, de plus la bête, fumante de parts et d’autres, s’enfuit avec la côte de maille sur elle dans un tunnel.
Une fois debout, le regard de Caïn s’assombrit car il comprit à contre cœur et dit :

- Loup-garou ?


Qui n’avait pas entendu parler du mythe du loup-garou ? Devenu incontournable à l’époque d’aujourd’hui.
Mais la poitrine de Caïn se serra. A bien des égards, il chérissait cette côte de maille, rare souvenir heureux qu’il avait eu avec son père où ils l’avaient forgés ensemble. Son père était allé se procurer deux métaux précieux pour la concevoir : du titane et de l’argent. C’est en pensant à cela qu’il avait déduit la nature de l’animal.

Je deviens fou …

Mais à pas lent, il s’engouffra dans le tunnel que la bête prit un peu plus tôt.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Euphoria D. Blackwood
avatar
« Grecque »
Messages : 129
Humeur : I'm sure you don't want to know.

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Lun 2 Sep - 22:16

Lorsque la jeune fille se mit à repousser les attaques de la bête, elle s'attendait à tout sauf au fait que le monstre prenne le dessus. Ou plutôt l'espérait-elle. Comme quoi, espérer ne sert à rien des fois. Le monstre commença peu à peu à devenir de plus en plus violent, rejetant avec virulence toutes les attaques d'Euphoria. La fille de Thanatos prit conscience qu'elle devrait agir autrement. Genre, faire appel à ses pouvoirs. Mais avant qu'elle ait eu le temps de savoir quoi faire, la bête lui donna brusquement un coup de patte qui la propulsa contre le mur et qui la fit ensuite retomber au sol, assommée par le choc. La jeune fille resta au sol, inconsciente, pendant un moment et quand elle se réveilla, sa tête et son corps tout entier lui faisaient affreusement mal. Elle passa la main sur sa tête, dans ses cheveux et fut heureuse de ne pas découvrir de sang.

Qu'est-ce qu'il vient de se passer ?

Encore secouée par le choc, la jeune fille mis du temps à revoir correctement. Et c'est à ce moment-là qu'elle vit la bête, à quelques mètres d'elle, de la fumée blanche s'évaporant un peu partout de son corps. Mais elle entendit également un autre cri que celui de la bête. Un cri humain. Elle se retourna pour vois le jeune inconnu, hurlant, les griffes du monstre enfoncées dans son dos. Elle essaya de se relever pour aller l'aider mais ses jambes refusèrent de bouger.

Allez, j'ai des impatiences toute l'année et maintenant vous voulez plus bouger ? Vous vous foutez de la gueule de qui, là ?

Pas moins de quelques secondes plus tard, il fut projeté à son tour contre le mur à quelques mètres d'Euphoria avant que la bête ne s'enfuie, une étrange chose, non identifiable sur le dos laissant de la fumée derrière elle. Avant que la fille de Thanatos ne se décide à se relever, elle vit le jeune homme courir vers la bête.

Ecoutez-moi mesdemoiselles mes jambes, va falloir faire un effort.

Tant bien que mal, elle réussit à se remettre sur pieds et entrepris de se mouvoir vers le tunnel emprunté par la bête. Rapidement, elle put se mettre à courir et les rattrapa vite. Elle put alors identifier ce que la bête avait sur le dos : une côte de maille et, elle comprit à vu d’œil que celle-ci était faite de titane et d'argent. Métal magnifique mais surtout redoutable pour les loups-garous. La jeune fille jeta un rapide coup d’œil au jeune homme avant de lui lancer sa deuxième épée.

-Je sais pas vraiment comment ça se fait que tu ais eu une côte de maille sur toi, mais bref. Tu sais te battre ? Parce que sinon, j'espère que tu apprends très vite car, comme tu as déjà dû le remarquer, nous n'avons pas devant nous un enfant de chœur.

Euphoria, ayant ramassé σκιά avant de se lever, entreprit alors d'attaquer le monstre à nouveau. Cependant, celle-ci, bien que très blessée arrivait toujours à se défendre. Même contre son épée de Fer Stygien. Euphoria n'avait plus vraiment le choix. Elle allait devoir essayer de faire pourrir la bête de l'intérieur en espérant ainsi la rendre moins fort, beaucoup plus vulnérable aux attaques et surtout moins enragée. Elle se retourna vers l'inconnu.

-Bon. Essaye de l'occuper, je vais devoir passer par derrière pour tenter un truc.



Euphoria D. Blackwood
We are not scared of falling. We are scared to hit the ground.© Joy
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn H. Teôk
avatar
« Grec »
Messages : 38

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Mar 3 Sep - 9:38

Aucune objection de la part de cette fille, elle ne fit rien pour le retenir. Ce devait être ça le plus troublant. Comme si ce n’était pas la première fois qu’elle faisait face à cette situation. Mais trêve de réflexion, son temps devenait précieux car son sang se faisait la malle.
Devant lui, il voyait tout, chaque détail de cet égout puant. Il évitait tant bien que possible les crottes qui n’avançaient plus par manque de courant. Les cris du loup-garou se firent plus présent, alors il ralenti sa marche le plus possible, ce qui a l’heure actuelle n’était pas d’un grand défi pour lui.
Rattrapé par la blonde dont il ne connaissait toujours pas le nom, elle lui adressa la parole une seconde fois ce qui avait la manie de piquer à chaque fois la curiosité de Caïn s’il omettait que la situation l’exigeait. C’est qu’elle n’avait pas eu l’air très enthousiaste à l’idée de lui parler à la surface quand elle lui a rentrée dedans. Sur ce, il ne répondit toujours rien même quand elle lui tendit une épée.

Une épée … Epée, Moyen-âge … On est au XXIème siècle et une fille se trimballe avec des épées ?

Qu’est-ce qui était le plus alarmant cette fois ci ? Le fait qu’elle ait des épées ou qu’elle n’ait pas de révolver à la place ? Bref. Acceptant l’épée tendue, les bruits du loup étaient très près, trop peut-être et Caïn, observant la lame de la blonde, n’y pensa pas quand il lui dit :

- Belle épée.


Les cris stoppèrent net.
Sa nouvelle camarade envoya sa main frapper son front en guise de : « Mais quel abruti … », ce qui lui écorcha un petit rictus.
Puis, le loup bondit sur un mur en face et les toisa d’un regard meurtrier. Il eut plus de mal à hurler cette fois ci, la côte de maille toujours sur le visage, lui brûlant la peau. Caïn jeta un coup d’œil rapide vers la blonde pour savoir si elle avait un plan mais constata qu’elle n’était plus là.

Ah ouais c’est vrai … C’est moi l’appât …

Le loup se jeta sur lui. Caïn tenta de lui asséner un coup d’épée. Celui-ci aurait trouvé cible à pourfendre s’il avait été en bonne santé, ce qui ne fut pas le cas. Son dos le tirailla de douleur et le coup manqua. Pas celui du loup en tout cas. Caïn fut projeté au minimum sur cinq mètres en arrière lâchant par mégarde son épée par terre.
Quand il pensa que tout était perdu, il vit le loup se débattre avec la côte de maille pour essayer de l’enlever, ce qui permit à Caïn de se relever et d’avancer vers son épée. L’attention de son adversaire retomba une nouvelle fois sur lui et il chargea de nouveau. Caïn eut juste le temps de ramasser l’épée et de juste la lever, le loup s’empala dessus et tomba sur Caïn. Il n’avait pas assez de place pour lui déchirer la peau à coup de griffe alors il tenta de le mordre, lançant furieusement sa tête en direction de celle de l’humain.
La côte de maille était toujours sur le visage du loup et on commençait peu à peu à percevoir le crâne osseux sous les mailles. Et bien qu’elle constitue le seule obstacle pour le loup-garou de tuer le jeune garçon, Caïn commença à paniquer.

- AAAAAAAAAH ! A L’AIDE ! SI T’AS UN PLAN, C’EST MAINTENANT !!
 
Voir le profil de l'utilisateur
Euphoria D. Blackwood
avatar
« Grecque »
Messages : 129
Humeur : I'm sure you don't want to know.

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Mar 3 Sep - 14:39

Euphoria s'assura que le jeune homme avait bien l'épée en mains avant de contourner la bête. Celle-ci bougeait dans tous les sens. Euphoria n'avait aucune ouverture qui aurait pu lui permettre de toucher le monstre. Absolument aucune. Et lui sauter dessus n'était pas vraiment une solution envisageable. Elle espérait que l'inconnu allait réussir à attirer l'attention de la bête. Disons que ce serait on ne peut plus pratique pour elle et qu'elle pourrait alors peut-être faire une ouverture vers la bête. Et si possible avant que celle-ci ne mange le jeune homme. De plus, Euphoria avait vraiment hâte de sortir de cette égout puant. Répugnant même. Le monstre semblait de plus en plus décidé à ne pas se laisser approcher et sauta sur un mur les toisant d'un œil non dénué d'une envie certaine de meurtre. Génial. Extraordinairement génial. La blonde eut juste le temps de se cacher dans l'ombre avant que celui-ci ne la remarque. Il avait désormais les yeux rivés sur l'inconnu et commença à avancer, doucement d'abord puis finit pas se jeter sur lui.

Vas-y Euphoria ! Sors de ta cachette.

Trop tard. Le loup était déjà sur le jeune homme, le projetant furieusement quelques mètres plus loin après que celui-ci ait manqué son assaut.

Il aurait bien besoin de cours d'escrime...

Malheureusement pour lui, le loup semblait ne pas en avoir finit avec son cas. Il attaqua de nouveau mais le jeune homme avait réussi à attraper l'épée. Et un loup empalé un. Sauf que celui-ci n'était bien évidemment pas assez fragile pour mourir comme ça d'un coup d'épée, même si celle-ci le transperçait actuellement et ressortait à travers son dos. Euphoria fut à ce moment là certaine qu'elle allait enfin pouvoir agir. Furtivement, elle s'avança vers la bête en train de se débattre avec virulence et vers le jeune homme un peu paniqué par la proximité du loup-garou. Manquant de perdre son sang froid à cause de la réplique du jeune homme, la fille de Thanatos réussit tout de même à se frayer un chemin parmi les déjections humaines qui traînaient de-ci de-là. Elle était désormais à un pas de la bête. Un mètre. 50 centimètres. Puis sa main se posa sur le dos de la bête. Faisant appel à ses pouvoirs, la jeune fille concentra tout dans sa main. Elle vit le monstre décrépir à vue d’œil. Se ratatiner, perdre ses poils, les yeux vitreux. A l'article de la mort. Dans un dernier effort inespéré, le monstre réussit à enlever l'épée. Cependant, il ne partit pas comme ça, mourant. Il attrapa le jeune inconnu au passage et l'entraîna dans les profondeurs avec lui.

Mais c'est un monstre de compétition ce truc !

Euphoria, prise un peu au dépourvu par la situation ne put pas empêcher la bête d'emmener le jeune homme. Mais il ne se mit pas à le dévorer tout de suite, ou du moins c'est ce qu'elle pensait au vu de ce qu'elle entendait : le monstre se mit à hurler de tout son être, ou du moins de ce qu'il en restait. D'autres cris s'élevèrent des profondeurs.

Oh oh. C'est pas franchement bon signe ça.

Le fille de Thanatos se dépêcha de trouver la bête et l'inconnu. Ce dernier avait de la chance. Euphoria était arrivée juste au moment où le loup affamé allait s'abattre sur sa victime pour le dévorer. D'un dernier coup d'épée, elle acheva le monstre mourant qui parti en poussière laissant derrière lui la côte de maille qui le recouvrait depuis un certain temps déjà. La blonde la ramassa et alla aider l'inconnu à se relever.

-Allez viens, je vais te ramener chez toi. Enfin, si seulement on arrive à sortir de ses égouts avant que la meute n'arrive. Mais vu qu'on y voit rien, ça risque d'être assez difficile.

Et maintenant tu dois le ramener chez lui. Tu n'as jamais fait autant pour un simple mortel ma vieille. Faut vraiment que t'arrêtes d'être gentille. Ça te ressemble pas.



Euphoria D. Blackwood
We are not scared of falling. We are scared to hit the ground.© Joy
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn H. Teôk
avatar
« Grec »
Messages : 38

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Mer 4 Sep - 12:21

Caïn aurait pu espérer mieux comme première agression. Il aurait pu être sur du bitume, voir dans de l’herbe, au moins il y aurait peut-être une belle vue et ce serait mieux pour son dos. Le destin en a décider autrement, hélas. Et quand tout semblait perdu, la bête poussa un dernier petit cri, se décomposa sur Caïn avant de partir en fumée.
Après avoir tourné la tête dans un sens, puis dans l’autre et vice versa pour voir si le monstre ne s’était pas juste évaporer pour revenir par la suite, il vit la jeune fille debout, l’épée à la main, légèrement ébouriffée qui le toisait d’un regard ténébreux puis l’incita à se lever pour déguerpir, ce qu’il fit sans se faire prier.

On n’y voit rien … Si je peux me rendre utile sans faire l’appât !

Bizarrement, il étouffa quelques frissons qui lui parcoururent le dos. Ce devait être la première fois qu’une personne était gentille avec lui. Mais il chassa cela de son esprit.
Les problèmes à venir étaient les suivants : d’autres cris similaires à celui du loup-garou s’élevaient, il n’avait plus nulle part où aller et en ce moment même c’est son interlocutrice qui ne savait pas où aller. Pour ce dernier point, là au moins il pouvait gérer et d’un geste, il tendit un doigt vers un tunnel et dis simplement :

- C’est par là.


Aussitôt, sans lui poser de question, elle l’incita à le suivre promptement. Elle emboita la marche de façon rapide et Caïn la suivait avec difficulté. Son souffle était très lent, il perdait son sang mais son cerveau explosait le compteur. Son besoin de survie avait surgit juste après avoir rencontré cette jeune femme, pour une fois qu’il fait une belle rencontre, on essaye de le tuer, qu’elle poisse … C’est la vie, comme certains disent. Il doit toujours avoir un juste milieu pour chaque chose, supposa-t-il.

- On est plus très loin …


En effet une échelle était posté un peu plus loin devant eux mais le son des cris croissait à chaque seconde et même s’il sortait des égouts, rien n’empêcherait d’autres loups garous de sortir aussi aisément qu’eux, la bouche d’égout n’était en rien une contrainte pour qui que ce soit. Si un seul d’entre eux avait pu être effrayant, il n’imaginait pas en combattre cinq à eux seuls. Même à la surface, il faudrait qu’il se dépêche et cela ne garantirait pas leurs survies.

- Euh … dis-moi, t’es venu comment dans cette ville ?  
 
Voir le profil de l'utilisateur
Euphoria D. Blackwood
avatar
« Grecque »
Messages : 129
Humeur : I'm sure you don't want to know.

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Sam 7 Sep - 14:39

Le jeune inconnu se leva. Mais, Euphoria n'y voyait absolument rien. Elle risquait d'avancer dans une direction car celle-ci pourrait très bien ne pas les ramener vers la lumière mais au contraire vers la meute si elle ne pouvait se repérer. Elle regarda autour d'elle, une fois puis deux et enfin trois, mais elle était dans l'impossibilité totale d'avancer avec sûreté.

C'était peut-être pas une si bonne idée que ça de l'aider en fait. Mais bon, là, j'ai plus trop le choix.

Cependant, elle ne s'attendait vraiment pas à ce qui allait suivre. Le jeune homme, lui indiqua vers où aller avec son doigt. Euphoria le regarda quelques instants, essayant de comprendre comment il pouvait savoir où aller mais décida de ne pas réfléchir trop longtemps : leurs vies étaient en jeu après tout. Elle marcha dans la direction indiquée, se retournant quelques fois pour être sûre que le jeune homme suivait. Il perdait beaucoup de sang et la fille de Thanatos se demanda si il arriverait à tenir jusqu'à la sortie du tunnel. En effet, tant qu'ils n'étaient pas sortis et vu qu'il semblait vraiment savoir ce qu'il faisait, elle avait encore besoin de lui. La jeune fille se demandait déjà ce qu'elle allait bien pouvoir faire de lui lorsqu'ils seraient sortis : elle ne pouvait décemment pas le laisser tout seul en sang, dans la rue, mais elle ne pouvait pas non plus l'emmener à la colonie... Quoi que. Le fait qu'il puisse voir dans le noir. Dans un noir absolu même. De plus, celui-ci avait pu voir son épée ET le monstre. Euphoria pensait bien à quelque chose mais si cela s’avérait vrai, ce serait une énorme coïncidence. Ce jeune homme était peut-être et même très certainement un demi-dieu.

Il va vite falloir que je me décide. Mouais. J'aime pas trop ne pas pouvoir peser le pour et le contre.

Toujours dans ses pensées, Euphoria entraperçue la lumière. Cela devait être la première fois qu'elle était heureuse de retrouver la lumière. Enfin, celle de la lune. Celle-ci ne fit toutefois pas oublier à la blonde le jeune homme et la menace qui pesait derrière eux. Elle se retourna vers lui quand il lui demanda comment elle était arrivée dans la ville.

Mais c'est que ça va être simple à expliquer tout ça ! Tu vois, je voyage par les ombres et je viens d'une colonie de demi-dieux grecs où on s'entraîne notamment à combattre le même genre de bêbête que tu viens de voir. Ah oui et, j'ai mal calculé le lieu de mon arrivé. Rassurant.

-Comment dire...

Euphoria venait de prendre sa décision, elle allait l'emmener à la Colonie. Au pire, celui-ci ne pourrait pas entrer ou même voir la colonie, mais il fallait qu'elle essaye. Mais avant toute chose, elle avait une toute petite question à lui poser.

-Juste une question. Est-ce que tu connais tes deux parents biologiques ?

Il existait quantité d'enfants qui ne connaissaient pas leurs parents, mais dans son cas, cela ferait beaucoup d'éléments qui penchaient en faveur du fait qu'il soit un demi-dieu. Mais Euphoria préférait quand même savoir. Car bon, si ses deux parents étaient mortels et qu'il les connaissait, ben...il y a très peu de chances qu'il soit un demi-dieu. Et ce serait mieux pour lui.



Euphoria D. Blackwood
We are not scared of falling. We are scared to hit the ground.© Joy
 
Voir le profil de l'utilisateur
Caïn H. Teôk
avatar
« Grec »
Messages : 38

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   Lun 9 Sep - 13:24

La résonnance des cris croissait, ce qui incitait réellement Caïn à sortir de cet égout. Le temps était de plus en plus pressant et parmi toutes les questions qui tournoyèrent dans sa tête, seules celles qu’il prononça un peu plus tôt se soldèrent par d’autres questions. Il n’aurait peut-être pas trouvé cela inconvenant si la situation aurait été autre mais à l’heure actuelle, elle était très déplacée.

- Euh …


Bien sûr que la réponse était non ! Et comment pouvait-elle malgré le danger penser à des détails comme ça ? Il était un peu perdu. Première fille qu’il rencontre dans de mauvaises conditions et qui lui pose des questions un peu personnelles quand il y a danger de mort. Il était mitigé entre le fait d’apprécier ou de détester, peut-être que le moment était mal choisi mais quelque part, il aimait bien cette fille.
Les hurlements se rapprochaient, le temps manquait.

- On fera connaissance plus tard, si tu veux, mais là grimpe !


Aussitôt, elle s’élança sur l’échelle avec grâce, Caïn la suit difficilement. Ils montaient tous deux à leurs rythmes quand, presque arriver au sommet, Caïn dit doucement :

- Euh s’il te plait ?


Caïn était à bout de force et il ne sentait plus son corps à cause de tout son sang perdu. Il avait juste senti les barreaux de l’échelle céder sous ses doigts et avait juste pris l’initiative de prévenir la fille. La meute de loup-garou était là à présent, tous ayant le regard carnassier.
Elle se retourna et poussa un cri de stupeur avant de s’élancer pour le rattraper. Il se laissa tomber en arrière.

Je pense que si l’on meurt, que l’on ferme les yeux ou non, on sombre à jamais dans le noir absolu. Ce ne fut pas le cas pour Caïn. Il vit la blonde attraper son poignée mais s’était laissé elle-même entraîné dans sa chute. Et curieusement, il n’y avait surement plus que l’obscurité absolu, même si Caïn ne croyait pas à l’obscurité absolu, mais il sentait l’étreinte chaleureuse de cette mystérieuse fille blonde et savait que tous deux étaient très loin de cette meute de lycanthrope à présent.

Fin du Rp.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)   

 

 

[01] Howell, Michigan. Le choix d'une vie. (PV Euphoria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Amériques :: Amérique du nord-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.