Pieces of me... Cedric's Diary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cedric D. Lawfull
avatar
« Sorcier »
Messages : 1662
Humeur : Like a fish in a glass of water...

MessageSujet: Pieces of me... Cedric's Diary   Ven 9 Nov - 7:09

Pieces of me:


Préambule:
 
Je ne sais pas pourquoi j'ai décidé d'écrire tout ça. Les gens qui me connaissent admettrons que je n'ai rien d'un écrivain, ni d'un poète, rien d'un artiste à vrai dire. Je suis juste quelqu'un qui a besoin de se confier. J'écris donc ce journal, je n'espère pas que quelqu'un le trouve un jour et si c'est le cas je n'espère pas que quelqu'un comprenne quelque chose à ma vie. Le bruit de la plume sur le parchemin me libère, en partie, la vue de ces mots sur le papier m'aide à accepter ce que je suis, en partie aussi. Car au fond de moi je sais que je n'accepterai jamais qui je suis et ce que j'ai fait. Mon nom est Cedric Jean Amos Diggory Lawfull, ces pages sont ma vie.


Feuillet n°1:
 

Ma vie commence réellement à 5 ans. Avant cet âge, je vis une enfance heureuse avec mes parents Jean et Lisa Lawfull, dans un appartement à Los Angeles. Mes parents sont anglais et ils ne m'ont jamais dis pourquoi nous avions du partir de la campagne anglaise, ils n'ont pas eu le temps de le faire. C'est la période de ma vie dont je me souviens le moins bien tout est confus, je revois des sourires, j'entends des éclats de rire qui résonnent comme les voix de fantômes au loin. Mais c'est à 5 ans que tout finit, que meure Cedric Lawfull, le vrai, le premier. Car les événements qui vont se succéder n'épargneront pas ma famille et me marqueront toute ma vie.

C'est d'abord le passé de ma mère qui nous rattrape, je ne compris pas pourquoi ça m'arrivait et aujourd'hui maintenant que je suis plus éclairé sur le sujet je l'ignore toujours ? Qu'est ce qui a pu valoir le fait qu'un dieu s'acharne sur moi ainsi ? C'est à 5 ans qu'apparaît Thêta, cette lettre, cette force qui va régir ma vie pendant les années qui suivent. Je n'ai appris que récemment pourquoi ma mère avait fuit l'Angleterre, pourquoi elle avait choisit de fuir aux Etats-Unis. Elle a fait çà pour nous, car elle croyait qu'elle échapperait à son destin et nous avec. Mais non maman, non, en fait tu nous a précipité dans la gueule du loup. Je ne t'en veux pas, tu ne pouvais pas savoir. C'est le jour de mes 5 ans que j'ai appris que mon père n'était pas mon père, c'est le jour de mes 5 ans que ma naïveté d'enfant a disparu pour ne plus jamais revenir.

Ce jour là il faisait très sombre sur Los Angeles, on était pourtant pas en hiver, mais une tempête, une terrible tempête, implacable. Puis il y eu cette douleur intense qui me jeta au bas de ma chaise alors que mes parents et moi nous dînions. Cette voix dans ma tête, froide, empreinte d'une colère terrible, porteuse d'une sombre révélation, ces mots sont gravés depuis dans ma mémoire :


« Sorcier d'affiliation divine...
Conduira à la destruction...
Celui qui porte le signe,
Sera le maudit des dieux.
Si par 5 fois il retourne,
Dans la propriété des héritiers,
Il pourrait détruire le royaume,
Par le glaive de celui dont il est désigné hériter... »


Gravés dans ma mémoire et dans ma chair, c'est la première et dernière fois que je vis mon tortionnaire, une ombre, imposante, mortelle, la brûlure intense du fer chauffé sur mon avant-bras, mes larmes, celles de mes parents, nos cris d'horreur, d'épouvante, ma douleur. Puis le retour de la lumière. Les jours qui suivirent me paraissent flous, je ne digérais pas et ne digères toujours pas le fait d'être le fils d'un dieu. Maman je ne t'en veux pas, c'est à lui, c'est de sa faute après tout, c'est parce qu'il n'a pas prévu les conséquences que je suis marqué à vie, ce père qui ne m'a jamais rendu visite, qui ne m'a jamais reconnu. Je n'avais que 5 ans et je suis mort ce jour-là...

Feuillet n°2:
 

Je me demande encore si c'est une bonne idée d'écrire tout çà. J'hésite à continuer, la plume suspendue au dessus du parchemin laisse tomber une tâche d'encre, qui s'écrase sur la feuille. Je regarde l'encre s'infiltrer dans les fins réseaux du papier. C'est décidé, je vais continuer mon récit, les lignes qui vont suivre et bien, ce sera très dur pour moi de les écrire, ces souvenirs sont bien plus douloureux que les souffrances de Thêta. Ce récit c'est comment Cedric Lawfull est devenu Cedric Diggory, le gentil Poufsouffle, toujours souriant, celui que vous croyez si bien connaître, celui qui ne ferait pas de mal à une mouche...

Prenons l'hypothèse que vous avez découvert ce journal, que vous l'ayez lu jusqu'ici, que vous avez décidé d'en continuer la lecture, je ne peux que vous encourager à arrêter tout de suite, qui voudrais lire mon histoire après tout ? Toujours là, très bien, continuons alors. Ça vous ferait quoi à vous d'apprendre à cinq ans que votre famille vous a mentit sur vos origines, que votre père n'est pas votre vrai père, ça vous fait quoi à l'âge de cinq ans de vous faire marquer par un dieu ? Tout ça, ça fait mal, même si à 5 ans on a pas conscience de tout çà après tout.


Je ne suis pas né dans une période très joyeuse de l'histoire. C'était la première Grande Guerre contre Voldemort. Le monde des sorciers vivait dans la terreur. Je ne me souviens pas de la guerre, mes parents faisaient tout pour me cacher les horreurs des combats. A la fin de la guerre c'est le début des procès de ses fidèles. Mes parents étaient Aurors et aujourd'hui encore je ne comprend pas pourquoi mes parents furent arrêtés.

Minuit ce soir là, des Aurors débarquent chez nous, ne laissant aucune chance à mes parents de se défendre. J'entends un ordre comme quoi je devais aussi être amené. Tout devient flou, je m'endors je crois. Quand je me réveille je suis dans une tribune, entre deux Aurors, j'ai 7 ans. Mes parents sont enfermés au milieu de la salle, observés par des centaines de regards méprisants comme si ils étaient des objets de foire. Un homme sinistre, se tient sur une estrade sinistre, son métier est sinistre, sa décision le sera tout autant.

J'avais 7 ans et j'ai assisté au procès de mes parents pour Haute Trahison. Faute pour laquelle ils sont tous les deux innocents. Un groupe de sorcier a essayé de prendre leur défense, je me souviens surtout de cet homme à la longue barbe. Albus Dumbledore. Il a tout fait pour les sauver. Mais l'homme sinistre les a envoyé à Azkaban.

« Quant au jeune Cedric Lawfull, la cour le déclare, du à son jeune âge, immature à gérer ses actes. Il ne subira donc pas le même sort que ses parents. Il a été décidé à posteriori de l'audience qu'il sera envoyé chez Amos Diggory qui sera chargé de son éducation. Il devra abandonner le nom de Lawfull et ceci de manière définitive. Ainsi à parlé la Cour, emmenez les prisonniers. »

Non, Bartelemius Croutch, non, emmenez moi avec eux, ne me séparez pas d'eux, ne m'enlevez pas ce qu'il me reste du jeune Cedric Lawfull. Pauvre Amos, je ne l'ai jamais aimé comme j'aurais du l'aimer. Il m'a élevé comme son propre fils. Et moi égoïstement je lui en voulait de prendre part à cette machination. Je n'ai plus jamais eu de nouvelles de mes parents et n'en n'aurait jamais plus, mais je n'abandonnerai jamais mon combat pour les innocenter, pour que cesse cette injustice, peut-être pour retrouver une partie de moi-même.


 
Voir le profil de l'utilisateur
Cedric D. Lawfull
avatar
« Sorcier »
Messages : 1662
Humeur : Like a fish in a glass of water...

MessageSujet: Re: Pieces of me... Cedric's Diary   Mar 8 Jan - 17:59

Pardon pour le double post Very Happy

MAJ -> Deuxième feuillet de posté, bientôt le troisième, promis !


 
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pieces of me... Cedric's Diary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: « Autre » :: HRP :: Votre talent ! :: Fanfictions-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.