Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Lena Salvatore
avatar
« Demi-Déesse »
Messages : 1538
Humeur : pouquoi la vie est elle si compliqué?

MessageSujet: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Sam 6 Oct - 13:11

Bienvenu(e) Invité

Alors voilà j'ai décidé de créer un sujet qui comportera uniquement des One Shoot de mon invention, il est possible que certains d'entre eux se suivent et se complète, tout dépend de mon inspiration. Je vais essayer d'en poster le plus souvent possible et bien sûr j'attends votre avis avec impatience.

Si vous voulez me lancer un défi...

Si vous voulez que j'écrive une histoire sur un thème donner merci de remplir ce formulaire:

Code:

[b]Phrase de contexte:[/b]
[b]Personnages désirés:[/b] (facultatif)
[b]Lieus désirés:[/b]



" Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé "
 
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Lena Salvatore
avatar
« Demi-Déesse »
Messages : 1538
Humeur : pouquoi la vie est elle si compliqué?

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Sam 6 Oct - 14:14

OS n°1: Parce qu'on peut faire n'importe quoi par amour

Une jeune femme se trouvait seule, croupie chez elle dans son appartement du cinquième étage, ses cheveux bruns remontés en une simple queue de cheval et ses yeux bleus remplis de larmes fixés sur la porte d'entrée. La pièce était plongée dans l'obscurité, les volets fermés, alors que nous étions en plein après midi ensoleillé. Des cris pleins de haines étaient perceptibles, venant de l'extérieur, ils étaient destinés à cette jeune femme, elle le savait. Tenant son portable dans ses mains, elle attendait. Elle attendait une seule personne, déséspérement, une seule, mais elle n'arrivait pas. Le bruit extérieur s'intensifiait et les battements de coeur de la jeune brune augmentaient, ses larmes étaient de plus en plus nombreuses et sa peau devenait pâle comme elle ne l'avait jamais était. Soudain, la jeune femme se leva et s dirigea vers sa chambre, vers son armoire. Elle ouvrit cette dernière et fouilla dedant, pleine de rage et de chagrin, pendant plusieurs minutes. Elle finit par en sortir sa plus belle robe, une robe longue et blanche, parsemée de fils argentés, soulignant ses formes une fois portée, elle l'enfila et chaussa à ses pieds une paire d'escarpins blanches. Elle retourna ensuite dans son salon et ouvrit l'un de tirroirs de son bureau, cherchant une feuille, elle prit ensuit un stylo et commença à écrire:

Je sais ce que tu vas pensé de moi quand tu me trouveras en bas, que je suis une idiote. Mais au font de toi tu sais que j'ai mes raisons. C'est peut-être une erreur de t'aimer, ou plutôt que ce soit moi qui t'aime, en tout cas c'est ce que penses les gens de l'extérieur. Nous ne sommes pas fait pour être ensembles, ta vie est trop différente de la mienne, nous ne sommes pas du même monde. Je ne peux pas te faire quitter le tien, et je ne peux pas quitter le mien. Je suis consciente de tout cela mais ça en devient insuportable, chaques jours ça prend de l'empleur et me ronge de l'intérieur. Je ne peux plus vivre comme ça alors j'ai décidé de partir. Je quitte tout, je laisse tout pour quelque chose de meilleur. La seule chose que je te demande c'est de ne pas faire de bêtises après mon départ, et de dire à ma petite soeur que je suis désolé. Ne crois sûrtout pas que c'est de ta faute, c'est uniquement de la mienne et pourtant je ne peux rien y changer. Alors laisse moi partir et n'oublies pas une chose...
Je t'aime


La jeune demoiselle plia ensuite cette lettre et la déposa sur la table du salon, sous un vase remplit de tulipes rouges. Elle détacha ensuite ses cheveux les laissant retomber en casscade brune le long de son dos. Elle se dirigea ensuite vers les portes vitrées de son appartement et ouvrit les volets. Le soleil pénétra la pièce avec force et la jeune femme cligna plusieurs fois des yeux avant de s'habituée à la clarté pénétrant les lieux. Les cris s'intensifièrent encore, de plus en plus haineux, c'est ce qui décida la jeune femme à ouvir la porte vitrée. Elle sortit sur le balcon et passa par dessus la barrière de sécurité. Il ne lui restait que deux solutions, faire demi tour et revivre un enfer ou sauter et en finir avec tout cela, trouver enfin la paix.
Mél, non! Fais pas ça!
Cette voix dissipa toutes les autres et la fit sortir de ses pensées, il était là, il était enfin arrivé, mais c'était trop tard. Les yeux de Mél se remplirent à nouveau de larmes et elle dessera légérement ses doigts qui tenaient la barrière.
Je peux pas Elajah, c'est fini
Le jeune Elajah se prévipita vers l'entrée, bousculant toutes les personnes qui se trouvaient sur son passage et en faisant tomber certaines, il ne pouvait pas permettte cela, il ne pouvait pas la perdre, pas la seule personne à qui il tennait sur cette terre. Mais il arriva trop tard, elle avait déjà lachée, elle n'était déjà plus là. Il se précipita tout de même sur le balcon et regarda en bas pour découvrir sa bien aimée étendue sur le bitume, un filet de sang coulant de son front.
NON!
Et pourtant...



" Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé "
 
Voir le profil de l'utilisateur
Gemma R. Prescott
avatar
« Grecque »
Messages : 393
Humeur : I'll be the beauty queen in tears ♫

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Sam 6 Oct - 16:21

First Very Happy
So, je trouve ça pas mal Wink
Par contre il y a plein de fautes :/

comme elle ne l'avait jamais était été, c'est un participe passé

alors que nous étions en plein après midi ensoleillé je trouve que ça fait bizarre Razz Peut-être n'est-ce que que moi ? Quoi qu'il en soit, j'aurais plutôt écrit ça : "alors que nous étions dans un après-midi ensoleillé" ou "alors que nous étions au milieu d'un après-midi ensoleillé"

et s dirigea faute de frappe, je pense

une paire d'escarpins blanches escarpin, c'est masculin, donc une paire d'escarpins blancs

et ouvrit l'un de tirroirs de son bureau un seul "r" à tiroir

prit ensuit un stylo faute de frappe

c'est ce que penses les gens pluriel, oui, mais plutôt : "ce que pensent les gens"

ça prend de l'empleur mauvaise orthographe ! "ampleur" avec un "a"

je suis désolé c'est une narratrice féminine, donc "désolée"

n'oublies pas impératif, pas de "s"

en casscade faute d'orthographe, un seul "s"

avant de s'habituée ce doit être à l'infinitif : "s'habituer"

se prévipita faute de frappe

elle avait déjà lachée auxilliaire "avoir" donc "lâche" avec un "é" et l'accent circonflexe sur le "a"

Après, au niveau de l'utilisation de la troisième personne, c'est pas trop mal, (pour le point de vue omniscient, je veux dire) mais personnellement j'aurais choisi la première personne. Et du coup j'aurais plus étalé les sentiments. Après on comprend pas la raison de son désespoir, c'est un peu compliqué de s'attacher à ce personnage et d'être bouleversé par sa mort. D'où le fait qu'une utilisation de la première personne aurait été judicieuse. Je trouve que c'est pas assez expliqué et détaillé. Pourquoi avoir pris cette robe ? Que signifie-t'elle ? Pourquoi avoir choisi une mort si rapide alors qu'elle semblait attendre quelque chose ?
Beaucoup trop de questions sans réponses, et franchement pas facile de s'accrocher à ce texte, qui, en abordant un sujet délicat (la mort, l'amour, la peine, le désespoir...) devrait voler bien plus haut.

Voilà ♥️ Je sais que c'est un peu dur, mais c'est mon point de vue, et les avis doivent être objectifs si tu veux qu'ils soient constructifs Wink (en plus ça riiiime xD)

Bisouuus ♥️ ! Et bonne continuation, en espérant que mon avis t'ai aidé ^^ !


bébé soit le clown de la classe je serai la reine de beauté en larmes.
 
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Sam 6 Oct - 18:46

Je suis d'accord avec Ei'. La première personne aurait été plus judicieuse. Ou alors, si tu veux vraiment gardée le point de vue omniscient, je pense que cela aurait été bien mieux avec aussi la description des pensées et sentiments d'Elajah.

De plus, on ne devine pas bien le monde, la hauteur social de Mél et celle d'Elajah. Pourquoi ne peuvent-ils pas s'aimer pour le peuple. Des gens aussi hauts que Mél qui ne veulent pas "salir leur sang, je comprendrais. Mais là, je suis dans le noir complet.

Voilà, et je tiens tout de même à dire que je trouve que tu écris très bien. ^^
 

Gemma R. Prescott
avatar
« Grecque »
Messages : 393
Humeur : I'll be the beauty queen in tears ♫

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Sam 6 Oct - 19:03

Swan, je tient à dire que je n'ai pas compris ce que tu as dit ._.
"s'aimer pour le peule" ?
wo was warum ?
Quoi qu'il en soit, elle a bien expliqué qu'ils étaient de deux mondes différents. Je penche pour le Monde Percy Jackson et Harry Potter après on ne sait pas si c'est du fantastique, et on pourrait penser à des distinctions sociales, lui riche, elle à la rue, par exemple.
Je tient à dire que mise à part dans le siècle dernier-dernier (19ème si vous me suivez xD) les rangs sociaux, on s'en contre-fiche.
Le fait qu'elle ai parlé d'appartement et de bitume nous donne un cadre temporel se situant plutôt vers le 21ème siècle. Donc, je te renvoie à ma première hypothèse.
Wink
et je ne suis pas tout à fait d'accord quant à l'utilisation du "très" dans ta phrase "je trouve que tu écris très bien" Rolling Eyes je dirais que c'est un bon début, effectivement.


bébé soit le clown de la classe je serai la reine de beauté en larmes.
 
 
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Lena Salvatore
avatar
« Demi-Déesse »
Messages : 1538
Humeur : pouquoi la vie est elle si compliqué?

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Sam 6 Oct - 19:39

Très bonne hypothèse qui est exact ! Ensuite je suis d'accord que ce n'est pas un super One Shoot et qu'il y a beaucoup de défaut, des répétitions et tout ça... Mais je promet de m'amélioré au prochain! D'ailleurs si vous voulez m'imposer un thème hésitez pas je suis ouverte à tout pour pouvoir amélioré mon écriture



" Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé "
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Dim 7 Oct - 9:15

Vu que tu le proposes si gentiment. Je vais me faire plaisir *sourire sadique* (oui, les émoticones beugue pour les messages.)

Phrase de contexte: Nous sommes le 21 décembre. La fin du monde sera là dans quelques heures. Qu'en pense les personnage (je veux de l'humour et de l'amour (parce que les deux rimes ^^) Personnages désirés:Un garçon et une fille. (Mais il faut qu'il y ait un Apollon)
Lieus désirés: Le colonie des sang-mélé avec un passage sur la plage

Amuses-toi bien Elena.
 

Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Dim 7 Oct - 12:06

Swan , serais-tu sadique ? :OOO
Mais je t'adore quand même .

Elena , ton OS me fait penser à un rêve que j'ai fait il y a longtemps ...
J'aime bien l'histoire , c'est vrai qu'il y a des fautes , mais pas tant que ça et puis , qui n'en fait jamais ?

Hâte de lire le prochain !
 

Elena Lena Salvatore
avatar
« Demi-Déesse »
Messages : 1538
Humeur : pouquoi la vie est elle si compliqué?

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Dim 7 Oct - 12:53

Swan: je vais essayer de t'écrire ça le plus vite possible
Charlie: Mercii beaucoup !!



" Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé "
 
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Londubat
avatar
« Sorcier »
Messages : 685
Humeur : Get bored and shoot the wall.

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Dim 7 Oct - 14:24

Moi aussi je veux !
J'ai une idée pour toi :

Phrase de contexte: Un chien erre dans les rues à la recherche d'un coin pour dormir et un peu de nourriture. Il faut de l'émotion parce que le chien à été abandonné. Et il faut que l'OS soit à la première personne. Very Happy
Personnages désirés: Le chien ( le nom, c'est comme tu veux )
Lieux désirés: /


Now I see fire
Inside the mountain
I see fire
Burning the trees
 
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Dim 7 Oct - 14:34

C'est moi d'abord pour le OS Cool

Et oui je suis sadique Rolling Eyes (parce que j'aime bien Elena)
 

Elena Lena Salvatore
avatar
« Demi-Déesse »
Messages : 1538
Humeur : pouquoi la vie est elle si compliqué?

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Mar 9 Oct - 15:15

Ouuhh!! Le OS proposé par Neville va être particulièrement corsé, j'essaye au moins d'écrire celui de Swan pour ce week end Smile



" Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé "
 
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Lena Salvatore
avatar
« Demi-Déesse »
Messages : 1538
Humeur : pouquoi la vie est elle si compliqué?

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   Mar 15 Jan - 17:26

OS n°2: Ensembles (proposé par Swan Ambrose)

De longs cheveux bruns ondulés volaient au vent et encadraient un visage aux traits fins portant des yeux aux couleurs changeantes mais toujours proches de la nature, qui pour l'instant, étaient verts. Rebekka n'avait que quinze ans et revenait à la Colonie des sangs-mêlés après avoir accomplie une quête. Elle était seule, ses partenaires étant morts durant le voyage, mais elle, avait survécu. L'adolescente était dans un piteuse état, ses vêtements déchirés et tachés de sang, son visage qui paraissait tellement innocent comportait une très profonde entaille à la joue droite où le sang coulait encore.La jeune polonaise franchit les limites de la Colonie et trouva l'endroit bizarre, différent, changé. Les demi-dieux et les satyres courraient dans tout les sens, armes en mains, il se passait quelque chose, quelque chose de grave. Mais quoi? Elle interpella le premier satyre qui lui tomba sous la main.

" Que ce passe-t-il? "
" C'est la fin ..."
répondit la créature mi-homme, mi-chèvre.
" La fin de quoi? "

Elle n'eut pas de réponse, le satyre s'étant déjà enfuit en direction de la forêt. La demi-déesse commença à paniquer et s'avança tant bien que mal en direction du bungalow d'Apollon. Elle était certaine d'y trouver la personne qu'elle cherchais. Pendant ce temps, Dimitri préparait diverses armes, principalement des flèches, mais aussi des dagues et des épées. Il entendit des pas derrière lui et se retourna, arc en position. En apercevant sa cible, il lâcha immédiatement son arc et serra la fille de Déméter dans ses bras.

" Je te croyais morte " lui dit-il avant de l'embrasser.

Rebekka lui rendit son baiser, les larmes aux yeux, et le serrant un peu plus contre elle. Il prit son visage entre ses mains et l regarda dans les yeux.


" Tu es blessés ... " finit-il par dire au bout de quelques minutes.
" Rien de grave, je t'assure. Mais qu'est ce que ce passe ici? "

Dimitri lui expliqua toute l'histoire. La mort de Percy, il a quelques jours de cela, ne pouvant donc empêcher Cronos de prendre le contrôle de l'Olympe. Sa décision de s'attaquer à la Colonie avant de prendre à l'assaut l'Empire State Bulding. C'était la fin.

" Par les dieux! C'est horrible! " s'exclama Rebekka
" Je sais mon amour, je sais. Il ne nous reste plus que quelques heures, si on a de la chance."

La jeune femme ne voulait pas pleurer devant lui, elle ravala donc ses larmes et lui prit la main. Elle le conduisit jusqu'à la plage. Elle adorait cet endroit habituellement, mais pas aujourd'hui. La mer était sombre, très agitée, et visiblement très dangereuse. Poséidon était très en colère, normal, son fils était mort, ce qui, en même temps, allait causer sa chute. Et seuls les dieux savent à quel point dégringoler du haut de l'Olympe peut faire mal. Y a de quoi être en colère. Rebekka sentait la terre trembler sous ses pieds, le monde changeait, la fin de tout ce qu'ils connaissaient se ressentait.

" Maintenant nous sommes ensembles, et prions pour que rien ne s’assemble. "

La demi-déesse sourit, Dimitri était toujours aussi maladroit avec ses poèmes. Elle s’approcha de lui en commença lui chatouiller les côtes, grossière erreur ! Il l’a prit par la taille et la balança par-dessus son épaule, la portant en sac à patates. A cet instant ils eurent l’impression que tout était redevenus comme avant, quand ils étaient heureux, rien que tout les deux. Mais malheureusement la réalité reprit le dessus et ils ne tardèrent pas à percevoir des hurlements provenant de la Grande Maison. Dimitri reposa sa bien-aimée au sol et la serra contre lui.

" J’ai peur " lui avoua-t-elle.
" Je sais " dit-il sur un ton qui se voulait rassurant" Moi aussi "

Ils s’éloignèrent l’un de l’autre, chacun prenant son arme favorite, et s’exclamèrent à l’unisson :

" Ensembles "



" Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé "
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore   

 

 

Les OS d'une Apollon... Elena Lena Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: « Autre » :: HRP :: Votre talent ! :: Fanfictions-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.