Route 66 • Time for Change ! [Joyce Neller]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loïc D. Howell
avatar
« Grec »
Messages : 76

MessageSujet: Route 66 • Time for Change ! [Joyce Neller]   Ven 11 Avr - 13:38



Just Give me a reason for stay with you


Loïc avait pris la décision de partir, de fuir, d'abandonner la colonie pendant quelques temps, il avait envie de voir autre choses que cette clairière de combat ainsi que le lac, il en a marre de ce quotidien morose qui l'épuise de plus en plus ''combat-manger-combat-manger-dodo'' une chaîne qui devenait de plus en plus chiante à suivre.

Il avait décidé de partir sur la grande route Américaine, bien évidemment pas seul car il faut dire que la solitude est aussi pesante que la colonie, non il partait avec Joyce Neller à vraie dire c'était l'une des rares en qui il avait total confiance, à qui il pouvait se confier en sachant que jamais elle n'ira divulguer ses secrets les plus précieux.

Ils allaient enfreindre les règles encore une  fois, une routine  maintenant pour le jeune homme qui ne supportait vraiment plus cette oppression régnante dans ce camp de sang-mêlée, au moins pendant quelques jours peut êtres semaines voir mois il sera débarrassé de ses frères et sœurs ainsi que de tous les autres membres de la colonie qui lui tapaient le système. Rien de mieux que de partir sur la route 66 si populaire aux États-Unis, une route qu'il avait toujours voulu faire mais les événements s’étant précipité jamais il n'y avait repensé jusqu'à maintenant.

Il savait que cette route qui les mènera de Chicago à Santa Monica est un gros risque voir même dangereuse, étant fils et fille de dieu Olympien ils étaient facilement repérable par les monstres mythologiques, pourtant il n'avait pas peur, il savait se défendre, était plus qu'audacieux peut être un peu trop et sachant que son amie était vraiment douée avec une arme il n'avait aucun soucis à se faire.

Le seul problème était les motels se trouvant sur cette route, certains pouvait être des antres de monstres alors que d'autre non, là aussi ils allaient devoir garder un œil bien ouvert cherchant la moindre trace de bêtes féroces. Sinon cela aller être pour lui une toute nouvelle aventure dont-il espérait retenir quelque chose, il savait que rester avec une personne pendant plus d'un mois allé créer des liens ou en briser. Il savait aussi que ne pas voir ses têtes d'anguilles pendant plus d'un mois allé le ressourcer, certes il ne verrait plus ses seuls amis de la colonie comme Alexia et Euphoria mais il savait qu'il les retrouverait à son retour, si il se décide de rentrer un jour qui sait.

Le jour j, Loïc préparait ses affaires tout en essayant de ne pas faire trop de bruit, il ne voulait pas voir un de ses frères et sœurs lui poser des questions sur pourquoi, comment ou autres choses bien plus chiantes. Il n'avait pas pris un trop gros sac, juste de quoi le faire rentrer dans un coffre de moto, certes la magie était encore de mise pour faire rentrer de gros sac de voyages mais bon, il évitait de trop en prendre et de plutôt agrandir sa garde-robe au moment présent.

Il prit une serviette et prit la direction des douches, son sac en mains, il partirait depuis les cabines de douches. L'eau froide sur son visage et son corps le réveilla de sa somnolence, il avait mal dormis, probablement l'excitation de partir. Il avait dit à Joyce qu'ils se retrouveraient prêt du Point de Zeus, de là ils partiraient en moto sur la route pour Chicago, en 12 heures ils devraient y être sans compter les pauses. Il était 7h30, à 20h heure locale ils devraient y être arrivés.

Il sortit des douches et finit de s'habiller avant de prendre la direction du poing de Zeus, il examina les alentours cherchant du regard la moindre autorité, le moindre crétin. Par chance personne ne vint, il traversa la barrière protégeant le camp et s'enfonça dans la forêt, le soleil pointait à peine le bout de son nez, les branches et feuilles filtraient la lumière éblouissant par zone le jeune homme.

Une fois arrivé à destination il s'appuya contre le gros rocher et patienta sagement, espérant qu'elle arriverait bientôt pour quitter enfin la colonie.




made by LUMOS MAXIMA


I'm not in love
And we were lovers, now we can't be friends. Fascination ends, here we go again. Cause it's cold outside, when you coming home. Cause it's hot inside, isn't that enough.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce Neller
avatar
« Grecque »
Messages : 459
Humeur : Live, Love & Laught

MessageSujet: Re: Route 66 • Time for Change ! [Joyce Neller]   Dim 13 Avr - 18:45





















 ❝ Route 66, Time for Change ❞
Actually, we don't need to think, neither to foreseen, but only to live.




Joyce n'aurait su dire d'où cette idée était sortie : était-ce elle ou Loïc qui l'avait proposée en premier ? À bien y réfléchir, elle pensait que c'était venu tout seul, au cours d'une conversation, alors qu'ils se plaignaient tout deux de la morosité de cette vie à la colonie. Depuis qu'elle était ici, depuis ses 8 ans, Joyce s'était entrainée avec acharnement. Elle avait donné le meilleur d'elle-même pour faire partie des meilleurs, dans ce qu'elle entreprenait, et elle y était parvenue. Mais être la meilleure à la colonie ne signifiait pas être imbattable dans le monde réel. Voilà ce que voulait la blonde : prouver ses capacités, se tester elle-même. Sentir la vrai adrénaline, pas seulement ce fade sentiment d'excitation lors des captures-l'étendards. Non ce qu'elle voulait c'était avoir peur, sentir qu'elle arrivait au bout, avant de finalement s'en sortir. Elle voulait prouver et se prouver qu'elle pouvait faire plus encore que ce qu'elle produisait à la colonie. Oui, ce qu'elle voulait, c'était la vrai Aventure.
Alors quand l'idée de la route 66 avait jailli dans leurs cerveaux, Joyce n'avait pas hésité la moindre seconde. Elle était peut-être sortie comme une boutade, une proposition folle, mais à peine avait-elle été exprimée que Joyce avait sentit une lumière éclairer son esprit. «Oui» avait-elle immédiatement pensé. « C'est ça qu'il me faut». C'est ainsi que ce projet était passé d'utopique à réel.
Et puis il n'y avait pas que l'aventure qui l'arrangeait dans cette histoire
Il y avait Loïc. Elle ne savait pas combien de temps durerait ce voyage, ou expédition, enfin peut importe le nom qu'on lui donnait. Mais une chose était sure : il durerait au moins plus d'une semaine. Une semaine en tête à tête avec lui. Et surtout sans les autres. Joyce était pourtant quelqu'un qui aimait la compagnie «plus on est de fou plus on rit» n'est-ce pas ? Mais avec lui c'était différent. Ça impliquait nécessairement d'autres filles qu'il ne pouvait s'empêcher de draguer. Des filles qui ne tardaient généralement pas à voir des affaires disparaitre, des secrets honteux révélés. Bref, des filles qui signaient généralement leur arrêt de mort par le simple de fait de leur naissance.
Mais cette fois, le temps qu'ils passeraient ensemble serait rien que pour eux. Et puis c'est bien connu : le meilleur moyen pour connaitre une personne est de passer du temps avec elle, des vacances par exemple. Ainsi, elle serait fixée. Si à l'issue ce périple ses sentiments avait changé, tant mieux. Sinon... Elle bien serait officiellement l'idiote qui était amoureuse d'un fils d'Aphrodite.

Le jour J qu'ils avaient fixé, Joyce se tenait particulièrement prête. Elle n'avait pas vraiment fermé l’œil de la nuit et pour autant, elle n'en ressentait pas la moindre fatigue. Elle avait mis son réveil tôt dans la matinée. Suffisamment tôt pour ne pas être dérangée. Mais elle n'en eut pas besoin, elle était déjà réveillée.
Elle se leva, prit ses affaires et sortit avec le plus de discrétion possible.
Elle avait prit son sac de voyage avec elle, pour ne pas avoir à repasser par le bungalow.
Elle prit sa douche puis, une fois prête, quitta le bâtiment en direction de la forêt, laissant ses affaires inutiles derrière elle, en vrac.
Elle avait prit son sac sans fond, qui lui permettait d'emporter plus de choses en particulier un bon stock d'ambroisie et de nectar qu'elle avait chipés dans la grande maison avec des drachmes. Elle n'avait prit que le minimum en vêtements de rechanges, elle savait parfaitement qu'elle pourrait en voler en ville. Et bien sur, elle avait ses chaussures volantes aux pieds, son poignard magique dans la manche, sa breloque de pierre au poignet et son inséparable, quoi que singulièrement inutile dans cette situation, mp3

En silence, elle se dirigea vers la forêt, enjamba la clôture qui symbolisait la limite et se rendit au point de Zeus, comme prévu.
En voyant Loïc qui l'attendait déjà, elle ne put s'empêcher de sourire. Elle se dirigea vers lui et le serra dans ses bras, brièvement.
- "On y est !" déclara-t-elle, l'excitation qu'elle ne pouvait dissimuler pointant dans sa voix.
Son regard glissa vers la moto derrière le jeune homme et elle perdit son sourire. Elle ne savait pas conduire ces engins, ce qui signifiait qu'il allait devoir le faire. Et qu'elle allait devoir le laisser conduire. Effectivement, ce périple allait devoir repousser ses limites... Mais elle ne voulait pas risquer de tout gâcher maintenant, pas avant qu'ils ne soient partis. Au pire, elle râlerait après.  Elle reporta son regard sur lui et se força à sourire à nouveau.
- "On y va ?" demanda-t-elle finalement en feignant l'enthousiasme qui l'avait subitement quitté.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


"The only person we can trust is none other than ourselves"
 
Voir le profil de l'utilisateur
 

Route 66 • Time for Change ! [Joyce Neller]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Amériques :: Amérique du nord-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.