Octavian † « Grand prête du dieu des oursons en peluches. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Octavian
avatar
« Romain »
Messages : 248

MessageSujet: Octavian † « Grand prête du dieu des oursons en peluches. »   Dim 2 Mar - 21:52

Octavian
Demi-Dieu Romain
• Âge : 19 ans
• Date et lieu de naissance : Le 4 Août 1993, Nouvelle Rome.
• Parent divin : Leg de Phoebus / Fils d'Apollon
• Cohorte : Vous sera donné une fois la fiche validée.
• La guerre : Pour ! Le sang, la guerre, c'est super cool !
• Orientation sexuelle : Pourquoi tu veux savoir ça toi ?
Feat : Guilherme Sirtoli.

Trait de caractère :

Sous son masque

Le truc avec Octavian, ce n’est pas qu’il est totalement antipathique, non, non. C’est juste qui l’a du mal à bléré la moitié de la planète terre. Par exemple, Jason Grace, ce mec, bah il ne peut juste pas le voir ! Non mais pour qui il se prend pour lui voler sa place de Prêteur ? Hein ? Orgueilleux et ambitieux, Octavian a une véritable soif de pouvoir.  En plus de sa place très importante au Sénat, il aspire en plus au poste du fils de Jupiter. Malheureusement pour lui, au moment où il le frôlait du bout des doigts, c’est un demi-dieu grec, Percy Jackson qui lui a piqué. Pause, on rembobine, un demi-dieu « grec » ? Comment diable pouvait-il devenir prêteur celui là ? Non mais c’est pire qu’abuser là ! Qu’il aille tout droit au Tartare ! Car oui, oui, en plus d’être affreusement assoiffé de pouvoir, Octavian est également assoiffé de sang. Surtout quand il s’agissait des grecs. Jupiter lui-même n’avait pas idée d’à quel point il pouvait les haïr cela. Néanmoins, Octavian a aussi des bons côtés. Par exemple, il est très bon orateur – bon okey, en générale, quand il  jouait de ses merveilleux talent d’orateur, c’était pour ordonner de tuer quelqu’un ou pour aller à l’encontre des prêteurs actuels – et c’était également un leader né. Enfin, ça, c’est surtout ce que lui pensait. Parce que voyez vous, Octavian ne manquait pas d’assurance et de confiance en lui. Et dans ce sens, il n’a pas totalement tord. Octavian a un don particulier pour se faire obéir des légionnaires. Même Reyna n’arrive pas toujours à freiner les élans massacreurs de l’Augure. Ah oui ! Faut pas oublier le plus important, la vie entière du camp tient entre les mains d’Octavian, étant l’Augure, c’est lui et seulement lui qui a le pouvoir de lire l’avenir. Et que ferait un demi-dieu si il n’avait pas de quête et si les dieux ne lui dictaient pas ce qu’il avait à faire ? En résumé, si il devait se présenter, ça donnerait surement : «  Bonjour, je m’appelle Octavian, je suis descendant de Phébus, je suis un légionnaire romain membre influant du Sénat, mais comme ça me suffit pas et que je ressens un besoin obsessionnelle d’être le chef, je veux également devenir prêteur. Entant qu’Augure, je passe mon temps à ouvrir des oursons en peluches pour lire dans leurs entrailles. Je déteste les grecs, j’aimerai bien les voir tous mourir ! Ah et, en plus, je dois surement avoir un lien quelconque avec Mars parce que je suis totalement assoiffé de sang et la chose qui me plairait le plus au monde, c’est de détruire tout les gens que j’aime pas – c’est à dire la moitié, au moins, de la planète – dans un merveilleux et gigantesque bain de sang. Sinon, je suis super sympa, tu veux être mon pote ? »

Sans son masque


Pouvez vous vraiment croire qu’il existe quelqu’un de purement mauvais, sans une once de bonté en lui ? Et bien non, comme dirait Hécate, la vie n’est pas blanche ou noir, il y a aussi des nuances de gris. Et même si Octavian est une nuance très proche du noir, il reste quand même une part de blanc en lui. Par exemple, derrière son besoin de tout contrôler et son assurance se cache une peur profonde le l’échec. Octavian est un garçon très intelligent qui sait faire preuve de beaucoup de ruse. Il connaît l’histoire de Rome, il connaît l’histoire d’Athènes, il sait exactement pourquoi les deux puissances sont tombés, et il ne veut pas que tout recommence et que la Nouvelle Rome tombe à son tour. Bien qu’il ne puisse pas saquer grand monde, la dernière chose qu’il voudrait, c’est voir son camp battu. Et c’est pour ça qu’en plus de son rôle d’Augure, de Sénateur influent,  et du rôle de Prêteur qui lui fait tant envie, qu’Octavian est également un excellent légionnaire. Quand il s’avance sur le champ de batail, peut importe qui sont ses alliés, même si c’est Jason ou Percy – quoi que pas si sur que ça pour Percy –, il ne laisserait jamais un homme tomber au combat sans tout faire pour empêcher l’ennemie de le tuer. Au camp, il prend toujours des airs supérieurs, comme si rien ne pouvait l’atteindre et qu’il était le meilleur, mais sous tout ça, Octavian sait aussi être bon, et généreux. Bien sur, il y a des limites à tout, et la gentillesse dont il savait faire preuve ne s’appliquait qu’à ses amis, il est hors de question de voir Octavian tendre la main à qui que ce soit d’autre. D’ailleurs, avec ses amis, sous ses airs de fou furieux assoiffé de sang, il sait se montrer très attentif, attentionné et à l’écoute. Son rôle d’Augure lui donne le privilège de pouvoir répondre avec beaucoup plus de précision aux questions de ses amis que par des simples suppositions. Bien sur, Octavian ne sacrifierait jamais un ours en peluche pour des idioties – c’est toi qui a une question, c’est toi qui fournit l’ours ! – mais surtout, il a conscience de ne pas pouvoir déranger les dieux pour un rien, et ne répond aux requêtes de ses amis que quand elles lui semblent pertinentes pour lui-même et la vie du camp. En résumé, sans son masque, Octavian est un garçon comme les autres, qui sait aussi se montrer sensible, même si la compassion n’est pas réellement son fort, et gentille, voir même agréable, même si les rares personnes avec qui il sait l’être se compte surement sur les doigts d’une main. Le mot de la fin ? Un dernier détail peut-être ? Octavian sacrifie uniquement des ours en peluches pour deux choses : 1) Il aime beaucoup les animaux et n’a pas envie d’en étaler les tripes, même si parfois, l’idée lui frôle l’esprit pour voir si les prédictions sont plus précises et meilleures. 2) Il a un compte à régler avec les oursons en peluche, mais lisez plutôt son histoire pour comprendre se dernier point.


Mon histoire :

Alea jacta est.

Le prix de l’amour
Dans la vie, tout à un prix. C’est une leçon qu’Octavian apprit très jeune. Voyez vous, le petit romain, né cinq ans plutôt, jour pour jour, soit, le 4 août 1993, commencez à peine à comprendre le monde qui l’entoure, fêta son premier anniversaire sans ses parents. Quelques semaines plutôt, ils étaient partis en « quête », tout les deux. Comme d’habitude, quand ils s’absentaient, Octavian a été confié à un adulte dans la Nouvelle Rome. Normalement, ses parents étaient à la retraite. Mais ils leur arrivaient encore, parfois, de partir en « quête ». Bien sur, ce n’était pas de véritable quête, c’était plus pour se garder en forme, pour ne pas perdre ses reflexes. Enfin bref, avec l’autorisation de Phébus, le grand père d’Octavian, ses deux parents sont donc parti avec l’un de leurs amis. Aucun ne revenu au camp. Jusqu’au 4 août 1997.  On retrouva les parents du petit Octavian, sa mère serrant une peluche dans ses bras. Bien sur, les monstres n’avaient rien à voir là dedans. Quelques temps après, on apprit qu’en plus de s’être faire tuer, les parents d’Octavian se sont fait tuer par un grec, et pour cet ours en peluche. En réalité, on avait dit à Octavian qu’ils étaient en « quête » que pour pas qu’il sache que ses parents étaient partis pour cet ours. Un ours en peluche sensé lui porter chance. Ce fut donc deux ans après, quand Octavian eu ses sept ans qu’il apprit que cette peluche qu’il aimait tant qui avait causé la perte de ses parents. A partir de ce moment là, Octavian a juré de se venger, des grecs, et des peluches.

La renaissance

Les minutes, les heures, les jours, les nuits, les semaines, les mois, les années passèrent, et Octavian changea du tout au tout. Le petit garçon sage, timide, adorable et serviable devint l’Octavian qu’on connaît tous. Il commença à chercher le pouvoir. Il y avait très peu d’enfant de son âge, mais, alors qu’il avait à peine neuf ans, Octavian cherchait déjà à être le meilleur. Et il l’était. Tout le monde savait qu’un jour Octavian ferait un grand chef de guerre. Mais son cœur était trop noircit par la haine et la rancœur. Il ne pensait qu’à se venger, à cette époque. Il essayait, le plus souvent, de garder le contrôle sur ses émotions, mais, la vérité, c’est qu’il était rongé par la haine. Alors, il commença à exploiter ce qu’il pouvait faire ou non. Cette stupide peluche qui causa la mort de ses parents en fut la première victime. Un jour, alors qu’il essaya de contrôler le pouvoir de son ancêtre divin, il s’énerva voyant qu’il faisait tout ça en vain, et, par vengeance contre le monde entier, il le déchiqueta de la pointe de son glaive. PAUSE ! Comment un gosse de neuf ans pouvait avoir un glaive ? C’était un cadeau de Phébus en personne. Soit disant qu’un jour ou l’autre, ça prendra un sens pour lui. PLAY ! Et c’est comme ça que pour la première fois de sa vie, Octavian entra en contacte avec les dieux. A partir de ce moment, Octavian ne pensait plus qu’à une chose : Entrer dans la légion. Un jour, ça serait son tour de devenir un héros et de prouver sa valeur. Alors, il s’entraina jour et nuit, sacrifiant  au passage un millions de peluches, au moins, pour apprendre à lire correctement dans leurs entrailles.



Senatus populusque romanus.
 

La maison du loup.
Trouver Loupa est surement la chose la plus dur qu’Octavian n’eut jamais à faire. Pourtant, ce fut aussi la plus belle expérience de sa vie. Pour lui, trouver le camp Jupiter était la chose la plus facile à faire au monde. Puis la maison de Loupa, il savait très bien la trouver, trop facile. Mais Octavian ne voulait pas juste être bon, il voulait être le meilleur. Et être le meilleur, c’est faire les choses correctement, sans tricher. Alors, il décida tout simplement de quitter le camp, à ses douze ans, pour prouver sa valeur, comme chaque demi-dieu, mais lui, il n’allait pas juste prouver qu’il pouvait trouver une foutue maison, non, non. Il allait prouvait qu’il était bien plus puissant que les autres. PAUSE ! Octavian est né à la Nouvelle Rome, le camp Jupiter, il le connaissait, tout ça, il savait où le trouver. Non, ce qui voulait, c’était bien plus grand que ça. Il voulait se perdre en Amérique et retrouver le camp par lui. Ne connaissant pas beaucoup l’extérieure, hormis ce qu’on a pu lui apprendre, son but était de prouver sa valeur. PLAY ! Les dieux lui avaient montré le chemin à suivre pour suivre au mieux son destin. Et il n’obéissait plus qu’à ce que les peluches autour de sa ceinture pouvaient lui dire. Bien sur, aucun dieu ne lui a expliqué le chemin pour revenir jusqu’à la légion. Il le fit de lui même. Et quand il rejoignit enfin la maison de Loupa et qu’il fut autoriser à rejoindre le camp, c’était en Héros qu’il arriva.

La bataille contre Cronos.

Octavian ne mit pas longtemps à devenir Augure attitré du camp Jupiter. Enfaite, il le devint le lendemain même. A peine arrivé, et accompagné de plusieurs lettres de recommandation, Octavian demanda immédiatement une audition d’urgence avec les préteurs. Il avait des informations capitales.  Et c’est comme ça que de fil en aiguille, de combat en combat, Octavian gagna en assurant et en respect, la légion commença à le considérer comme un chef potentiel et ça ne fit que le conforter dans son envie de pouvoir et de devenir le maitre. Mais Jason Grace arriva et Octavian du se faire violence pour ne pas lui réservé un sort aussi funeste qu’au ours en peluche à sa taille. Sorti de la cinquième cohorte, il commença a faire de l’ombre sur Octavian, qui, pourtant, était un excellent guerrier, voir même, un des meilleurs. Néanmoins, il se fit une place au Sénat, et qu’elle place ! Voilà, Octavian, augure et sénateur très puissant et influent est né. Malgré tout, Jason était le fils de Jupiter, et Octavian avait beau faire, aussi beau parleur et intelligent qu’il fut, dans un corps à corps, il n’aurait jamais pu rivaliser. Alors, quand le mont Tam tomba, Octavian fit tout son possible pour compter au maximum, gagnant toujours plus de respect et d’obéissance, petit à petit, bien que n’étant pas Jason pour devenir prêteur au près de Reyna, Octavian devint au moins aussi importante qu’eux.

La bataille contre Gaïa

Souvent, Octavian priait les dieux pour voir Jason disparaître et ne plus jamais revenir.  Souvent, Octavian le maudissait, il le détestait tan, il en venait à douter de lui-même… Souvent, Octavian allait jusqu’à en pleurer. Et bien oui, Octavian pouvait en venir à pleurer de ne pas être à la hauteur et d’avoir quelqu’un de mieux que lui. Bien sur, il n’oubliait pas son projet et ses ambitions, mais voilà, Jason était là, et ça, c’était une réalité que même lui ne pouvait nier. Mais enfin ! Enfin Héra avait écouté ses prières et Jason disparu ! Quel bonheur ! Mais voilà, Percy Jackson arriva. Même si entre temps, Octavian avait presque gagner la place qu’il convoitait tant, il l’a perdu face à un sale Graecus qu’il ne tua pas uniquement parce qu’on lui avait fait promettre qu’il en serait ainsi. Alors, Octavian attendit patiemment dans l’ombre, maintenant la haine des romains toujours plus grandes pour les grecs. Car oui, contraient à tout ces stupides sous fifrent, Octavian savait tout pour la colonie des sang-mêlé. Aussi bien qu’il savait qu’à l’instant même où Reyna monterait une faiblesse, il aura toute l’occasion pour démolir ces vermines. Et l’occasion lui vint à plusieurs reprises.  Octavian tenta même le coup ! Mais très vite, il se ravisa et changea totalement d’avis. Malgré sa haine des grecs, il se fit promesse de les détruire, mais concentra sa force de persuasion et son influence pour guider l’armée romaine à l’assaut contre Gaïa et ses troupes, en l’absence de Reyna. Il faut dire que cette réaction étonna tout le monde, et Octavian gagna énormément en confiance après ça. Maintenant, au camp Jupiter, Octavian est plus proche que jamais de son objectif.






    « Every time we lie awake, after every hit we take, every feeling that I get, but I haven't missed you yet. Only when I stop to think about it. I hate everything about you. Why do I love you ? I hate everything about you. Why do I love you ? Only when I stop to think about you. I know only when you stop to think about me. Do you know I hate everything about you. Why do I love you ? You hate everything about me.Why do you love me ? I hate, you hate. I hate, you love me » Octavian. Maev'.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Divino Incantatores
avatar
« Admin »
Messages : 67
Humeur : Tu es indigne de la connaître.

MessageSujet: Re: Octavian † « Grand prête du dieu des oursons en peluches. »   Ven 7 Mar - 22:20

BIENVENUE, ROMAIN !


Comme tu l'avais prédit, tu es bien validé.


RECONNAISSANCE
Alors c'est donc ça. Tu es à moitié dieu. Et comme si cela ne suffisait pas, Lupa t'as fait passer les tests pour entrer dans une cohorte, et une caserne. Partager un dortoir avec une bande de dingues inconnus et prisonniers de cet endroit sordide, ça ne te tente pas, mais après tout, c'est pas donné à tout le monde, tu sais ?

« BIENVENUE DANS LA COHORTE I.
SOIS EN DIGNE ; NE NOUS RIDICULISE PAS. »

avaient dit les autres fous du camp. Franchement, on se croirait à l'armée ici. M'enfin. Faudra t'y faire. Pour l'instant, il te faut surtout te recenser dans ta cohorte ici, puis te faire faire le portrait . N'oublie pas d'indiquer ton parent divin dans ce sujet ! Bon, ils sont pas si vilains, t'as un cadeau de bienvenue à réclamer juste ici, et ton grimoire à constituer... Tu ne comprends pas trop ce à quoi il sert ? Ne t'en fais pas, tout est expliqué juste . Aller, au boulot !

De plus, n'oublie pas que le staff est là si  tu as besoin d'aide, n'hésite donc pas à venir nous poser des questions ! On y répondra avec plaisir. On t'invite même à venir sur la Chat-Box, parce que c'est rigolo !
 
Voir le profil de l'utilisateur
 

Octavian † « Grand prête du dieu des oursons en peluches. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: « Pour incarner un personnage » :: Présentations :: Nos héros-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.