Le quatrième, Samedi 30 novembre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Lovegood
avatar
« Sorcière »
Messages : 1310
Humeur :

MessageSujet: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Mar 26 Nov - 8:01


Samedi 30 novembre.

Avouez, ça vous a manqué ! Un 1H 1OS spécial retrouvailles ce samedi ! Parce qu'on sort à peine des vacances de la Toussaint mais qu'on attend celles de Noël avec grande impatience, pour faire passer une heure parmi tant d'autres un peu plus vite que les précédentes, venez jouer avec nous !

Participants : Neville Londubat, Alexia Fernandès, Gemma R. Prescott.
Jurés : Annabeth Chase, quelqu'un d'autre ?

Thème : Article de presse.

A gagner : 200 points pour le grand gagnant, et l'ajout d'un smiley de son choix, avec le code de son choix.
75 points pour les autres participants.
50 points pour les jurés.




You're just as sain as I am.
 
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Londubat
avatar
« Sorcier »
Messages : 685
Humeur : Get bored and shoot the wall.

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Mar 26 Nov - 10:22

Je confirme, je serais là ! Ou du moins j'essaierai parce que c'est pas sûr.


Now I see fire
Inside the mountain
I see fire
Burning the trees
 
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Valdez
avatar
« Grec »
Messages : 149
Humeur : Perplexe

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Mar 26 Nov - 12:03

J’essaierais d'être là mais je promet rien :v


    love is their resistance
    THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED..
    code broadsword.
 
Voir le profil de l'utilisateur
William E. Sykes
avatar
« Romain »
Messages : 22

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Mer 27 Nov - 12:37

J'aimerais beaucoup participer, mais j'ai un tournoi de Rugby avec mes 2 équipes, ce qui fait que je vais être très crevée ou pas arrivée, et je sais pas si je pourrais être rentrée à l'heure Sad


 
Voir le profil de l'utilisateur
Gemma R. Prescott
avatar
« Grecque »
Messages : 393
Humeur : I'll be the beauty queen in tears ♫

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Mer 27 Nov - 20:17

Je confirme ma présence. coeur


bébé soit le clown de la classe je serai la reine de beauté en larmes.
 
 
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Fernandès
avatar
« Grecque »
Messages : 3526
Humeur : D'enfers.

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Sam 30 Nov - 18:47

Je serai là ! Je participe **.



 
Voir le profil de l'utilisateur
Alexia Fernandès
avatar
« Grecque »
Messages : 3526
Humeur : D'enfers.

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Sam 30 Nov - 20:36

Article de presse.


« C’est le troisième ce mois-ci. »
Divers articles étaient étalés sur la table.
« Déjà une vingtaine en tout. »
Le jeune homme rejeta le journal sur la table, après tout, il connaissait déjà l’histoire.
« Aucune piste. »
Ender soupira.  Quelque part, il cherchait encore un indice, quelque chose, un message caché de sa mère, ou d’un autre.
« C’est le troisième ce mois-ci, trois meurtres en dix jours. Déjà une vingtaine en tout. La police n’a toujours aucune piste. Le mode opératoire reste le même.  Cette fois encore, c’est une jeune femme aillant entre quinze et dix-huit ans. En effet, la jeune Aylina Lewis avait seulement seize ans. Suivant le même chemin que depuis le début, le corps de la jeune femme a été retrouvé près du lac. La défunte était encore une jeune fille sans problème et avec très peu de personne réellement proche d’elle en dehors de sa famille. La police envisage plusieurs pistes, mais aucune d’elle ne semble établir de réel lien entre les victimes précédentes et la jeune Aylina. »
Némésis ne donnait toujours aucun signe.  Mais Ender comprit tout seul. Le lien entre les victimes était maintenant évident. D’un geste rapide, il attrapa le premier article et le relu.
« Ce matin, un drame réveilla toute notre petite commune. En effet, le corps de Faith Williams, jeune fille sans problème a été trouvé prêt d’un étendu d’eau. La victime était âgée d’à peine quinze ans. Aucune trace de viole n’est présente sur son corps, la police a donc élimé toute trace d’agression sexuelle possible. Le corps présente pourtant plusieurs liaisons que la police ne peut expliquer. L’arme du crime est toujours introuvable, et selon les témoignages, personne ne serait au courant de ce qui se serait passer cette nuit. Les proches de la jeune femme ont également ajouté qu’il n’était pas dans les habitudes de la victime de sortir tard et de ne pas prévenir ni de rentrer tard. D’autant plus que tout le monde adorait Faith Williams. La police envisage la piste d’un accident. La jeune fille aurait été déposée sur le rivage par le courant après être tombée dans l’eau quelques que kilomètres plutôt. »
Toutes les victimes faisaient parti de la colonie. Ender avait passé que très peu de temps à la colonie, mais maintenant, il en était sur. Faith était une des filles d’Aphrodite, et Aylina, celle d’Hadès. Ce n’était pas des victimes aléatoires. La prophétie disait vrai.

« Quand mourra chaque demi-déesse,
Se sera le fils de la déesse vengeresse,
Qui signera notre détresse,
En avançant seul avec sagesse,
Il ramènera la mort,
Et scellera notre sort. »

Ender ferma les yeux. Une dernière pensée frôla son esprit. Le monde courrait à sa perte.



 
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Londubat
avatar
« Sorcier »
Messages : 685
Humeur : Get bored and shoot the wall.

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Sam 30 Nov - 21:17


« Texte le plus moisi que j’ai écrit. Désolé. En plus, il n’est pas cohérent mais j’avais pas d’idée. Qui connait Hero Corp ici ?   »


 
" Il y avait, dans les années 80, une agence de super-héros qui se trouvait à Montréal, nommée Hero Corp. Son but était de débarrasser le monde des méchants - ou super-vilains, comme ils étaient appelés. Ils possédaient de puissants pouvoirs, et protégeaient le monde grâce à eux. Certains d’entre eux s’étaient reclus dans un petit village, isolé de tout, pour vivre en paix. Seulement, leur grand ennemi, qu’ils avaient enfermé, s’est enfui et a retrouvé ses pouvoirs. S’en suivit alors une bataille contre lui, mais les membres d’Hero Corp avait un allié qu’ils n’avaient pas la dernière fois… Bouclier Man a déjoué le plan maléfique de The Lord, et a sauvé le village.
Peu de temps après leur victoire, leur havre a été brûlé, littéralement. Des avions l’ont survolé et ont lancé des bombes. Certains n’ont pas survécu. Ils ont erré puis on finalement trouvé un endroit pour survivre, et combattre. Mais, étant poursuivis par ceux qui ont brûlé le village, le château a aussi fini par exploser. Ils ont dû s’enfuir, encore. Ils sont partis à bord d’un bateau, pour finalement arriver ici à cause d’une tempête.
En les voyant, on s’est vite rendu compte que leur réputation de héros n’était finalement qu’un tissu de mensonges, et qu’ils étaient des personnes normales.
En résumé, la vraie question question est : à quoi servent-ils, à part à amuser la galerie ? «  



 Klaus s’enfonça les ongles dans ses paumes de mains. Il tremblait de colère, et froissa soudain le journal local. Les civils ne savaient pas ce que les membres d’Hero Corp vivaient, les attaques qu’ils subissaient, les problèmes qu’ils devaient régler… Surtout quand il y avait des trahisons à l’intérieur de l’agence… Mac Kormack n’était qu’un lâche, il ne méritait même pas d’être là.
En jetant le journal froissé dans la corbeille près de la fenêtre, il remarqua un attroupement dans la cour, et se rendit compte avec stupeur que c ‘était aujourd’hui qu’ils attaquaient le monastère. Et tout le monde avait l’air d’attendre quelqu’un. Il se prépara très vite et descendit. Une forme humaine s’approcha de la cour, et du groupe de super-héros. John.



   




Now I see fire
Inside the mountain
I see fire
Burning the trees
 
Voir le profil de l'utilisateur
Gemma R. Prescott
avatar
« Grecque »
Messages : 393
Humeur : I'll be the beauty queen in tears ♫

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Sam 30 Nov - 21:57

[wow]

article de presse
WESH WESH

▲ avant propos : tu ne vas rien comprendre, c'est parfaitement normal. A titre d'informations, l'univers est un mélange de Harry Potter *ouaaaaaip*, de la série Twilight *whatthefuck* et inspiré de Princesse Mononoké *princessequoiiii?*. *bandes d'autistes*. Le prénom Juliette est pris au pif, je n'ai pas envie de vous mettre celui que j'ai réellement choisi *muhahaha* /sbaff/. Je fait tellement un truc HS que je ne souhaite pas être jugée ou avoir un commentaire quelconque à propos de ceci, merci de supprimer ce post après lecture, Mesdames @ ♥

~

J'adorais ces journaux au même degré que je les détestais.

Il y avait quelque chose de magiquement affreux en eux.
Les photo bougeaient toutes seules. Ils racontaient des ragots. Les écritures défilaient, se confondaient, apparaissaient, disparaissaient. J'étais en couverture avec les mots « TRAITRESS » et « LIAR » en lettres capitales. En page cinq, un article de sport rapportait la victoire du club de Quidditch où avait travaillé Ginevria Potter. J'étais décrite comme une espèce d'adolescente attardée à moitié prostipute incapable de diriger un million et demi de personnes – de « bêtes », pardon. La rubrique People affichait un James impliqué dans ses études pour devenir Auror, à la grande fierté de son père.

Je n'arrivais pas à savoir si j'étais heureuse pour les Potter que tout aille si bien pour eux, si j'étais énervée par les insultes à demi-mot à mon égard, ou si j'étais simplement lasse que les médias mélangent ainsi ma vie professionnelle et privée.

Tu parles d'une vie professionnelle.
Bonjour, ici Juliette, rectrutée à la volée dans la fleur de ses quinze ans pour devenir dirigeante – princesse – d'à peu près tous les loups garous – « modificateurs » est le terme politiquement correct - de la planète Terre par un espèce de cabot noir – de l'Élite – et – accidentellement – en couple avec un certain fils de l'illustre Harry Potter. Non, mais c'est vrai, je ne suis qu'une espèce de menteuse bisexuelle au penchant zoophile qui essaye de foutre en l'air tout le système politique des sang-sues – que les journaux appellent « Vampires », eux – en passant par l'intermédiaire des Sorciers – affectueusement appelés « Branleurs à bâtons » par les miens.

Voilà à peu près ce que raconte la Gazette du Sorcier. Ne vous inquiétez pas, moi non plus je ne comprends rien.

Je reste calme à l'extérieur. Mais je boue de rage à l'intérieur. Heureusement que ce n'est pas moi qui tient le papier, il serait déjà en petits morceaux. Rose semble percevoir mon énervement et elle tourne la tête. C'est elle qui détient le journal entre ses mains frêles, d'une pâleur presque translucide. Ses boucles rousses lui tombent des épaules sur ma photo en première page. Je suis presque rassurée du fait de ne plus me voir. La Daily Prophet est vraiment un très étrange journal. Je veux dire qu'il est très joli, avec toutes ces images qui bougent, mais il raconte tellement de saloperies sur les gens. C'est dommage.

Je pince les lèvres et réponds à la question silencieuse de mon amie par un haussement de sourcils. Qu'est-ce tu veux que je te dises de plus, ma belle ? Je vais faire comme je fais toujours. Je vais vivre comme si je n'avais que only one life, comme si je n'étais pas surchargée de pression, comme si je ne savais pas que mon espérance de vie est d'un peu plus de vingt ans – forfait que j'ai déjà dépassé. Je vais faire comme je fais toujours, je vais faire ma rebelle, je vais leur dire qu'ils vont le regretter, je vais leur faire plus de peur que de mal, je vais continuer comme s'il n'y avait personne d'autre sur Terre qu't'on cousin et moi. Comme si rien qu'à penser à Seth j'ai ni le cafard ni l'envie de me taillader les veines. Comme si j'étais pas dépendante à un petit con irrésistible, à un mec que je mérite pas et à toutes ces personnes qui me font vivre alors que je devrais déjà être dead.

Je vais faire comme on me le dit, et je vais peut-être obéir pour un coup, parce que vingt quatre piges à n'en faire qu'à ma tête m'ont rendue addict. Je vais peut-être me priver, histoire de pouvoir espérer rester un peu plus avec the green eyed boy qui me sert de petit-ami.

Un sourire s'esquisse sur le visage rondouillard de Rosie, et elle m'envoie un clin d'oeil. Son bras gauche passe par dessous la banquette et elle attrape mon épaule. Je me sers contre elle en entourant sa taille de mes mains.

« - Faut arrêter de lire dans ma tête, okay ? »

Sa réponse est vague, et elle comprime le newspaper en une boulette qu'elle balance dans le feu. Les couches de papiers fondent comme de la cire, s’obscurcissant au contact des flammes. On regarde cramer la Gazette des Sorciers, presque heureuses de voir Traitress et Liar partir en fumée.

Faut dire que je ne suis pas mal, là, confinée dans un câlin, sur la banquette moelleuse de la salle commune des Gryffondors, dans l'aile Sud du grand château pas si vieux qu'est Poudlard, entouré de neige en ce mois de Novembre deux mille vingt trois.

© EKKINOX
[/wow]


bébé soit le clown de la classe je serai la reine de beauté en larmes.
 
 
Voir le profil de l'utilisateur
Neville Londubat
avatar
« Sorcier »
Messages : 685
Humeur : Get bored and shoot the wall.

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   Jeu 20 Fév - 23:30

Même chose que pour l'autre sujet, est-ce qu'on connaîtra un jour les résultats ? ange


Now I see fire
Inside the mountain
I see fire
Burning the trees
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le quatrième, Samedi 30 novembre.   

 

 

Le quatrième, Samedi 30 novembre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: « Autre » :: Jeux :: 1 heure, 1 OS.-
© CRFPH ( Communauté Rpg des Fans de Percy jackson et Harry potter). Tous droits réservés. - Production 2011-2014.